DERNIERE MINUTE

Référendum : l'économie catalane paie le prix fort

Vous lisez:

Référendum : l'économie catalane paie le prix fort

Taille du texte Aa Aa

L’“économie catalane”:https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-catalogne-lun-des-moteurs-economiques-de-lespagne-1247234 pourrait payer le prix fort, après le référendum sur l’indépendance. Le gouvernement espagnol doit prendre un décret ce vendredi pour faciliter le transfert de sièges sociaux en dehors de la Catalogne. Ce texte pourrait bien arranger la Caixa Bank, le jour où elle doit elle dire si elle emboîte le pas à Banco Sabadell.
La deuxième banque d’Espagne, basée à Barcelone, a annoncé ce jeudi le déplacement de son siège à Alicante. Et ce ne pourrait être qu’un début, en raison des incertitudes qui inquiètent la sphère économique.
“La chute des obligations espagnoles, la hausse des taux d’intérêt, l’augmentation de la prime de risque, et un potentiel arrêt des investissements étrangers en Catalogne et en Espagne sont les risques qui découlent de la situation politique et économique”, explique Rafael Sambola, professeur d‘économie à l’EADA Business School

Le spectre de l’indépendance fait planer la crainte d’une hémorragie de capitaux , alors que plusieurs poids lourds d’autres secteurs viennent aussi d’opter pour une délocalisation de leur siège, à l’instar de Eurona Wireless Telecom et Oryzon Genomics.

“En l’absence de certitude sur l’avenir de la Catalogne, indique Victor Serrano, dirigeant de Dracos Intelligence System, “qu’il se fasse au sein de l’Espagne ou en dehors, les dirigeants pensent à l’intérêt de leur entreprise et veulent de la stabilité pour rassurer les investisseurs, et nous nous tournons toujours vers la solution la plus sûre”.

““Notre mission est de pousser les entreprises”, précise Carles Ramírez, dirigeant d’Investim, “et d’aller de l’avant pour assurer un climat de confiance en espérant que tout cela se règle de manière pacifique, raisonnée et sur la base d’un accord”.

Depuis dimanche, l’indice Ibex35 a plongé de 5%. Après avoir aussi chuté de 5 points, les titres des banques Sabadell et Caixa ont réussi à revenir à l‘équilibre, en parvenant à rassurer les marchés.