DERNIERE MINUTE

Sport et grand spectacle : les temps forts des Jeux asiatiques d'Achgabat

Les 5èmes Jeux asiatiques des sports en salle et des arts martiaux à Achgabat ont livré des records et des shows spectaculaires.

Vous lisez:

Sport et grand spectacle : les temps forts des Jeux asiatiques d'Achgabat

Taille du texte Aa Aa

Des records, des médailles et du grand spectacle… Les 5èmes Jeux asiatiques des sports en salle et des arts martiaux se sont achevés dans la capitale du Turkmenistan, Achgabat. Retour sur leurs temps forts.

Achgabat au Turkménistan a mis fin à ses 5èmes Jeux asiatiques des sports en salle et des arts martiaux. 347 cérémonies de remise de médailles ont été organisées, un record du monde a été battu et de nouveaux champions ont eu l’occasion de briller.

“L’Asie, c’est vraiment le plus grand des continents avec beaucoup de cultures différentes, affirme le Koweitien Husain Al Musallam, directeur général du Conseil olympique asiatique. Ces cultures ont fait émerger une grande diversité de sports, le sport est un facteur de paix, d’unité entre les peuples ; son principal message, c’est la paix,” dit-il.

Passé, présent et futur

Ces jeux avaient débuté par une cérémonie spectaculaire, l’une des plus longues organisées pour ce type d‘évènement. Plus de 7500 artistes venus de 39 pays ont donné vie à une série de tableaux évoquant le passé, le présent et l’avenir du Turkménistan sous la houlette d’un metteur en scène de renommée internationale.

“Comme le Turkménistan était au centre de la Route de la Soie, de ces routes commerciales qui reliaient les pays d’Asie et qui ont traversé les siècles, explique Francisco Negrin, directeur artistique de Balich Worldwide Shows, c‘était facile d‘établir un lien métaphorique entre ces sports qui arriveraient en quelque sorte par une nouvelle Route de la Soie, à Achgabat.”

Équitation et lutte à la ceinture

Pendant 500 jours, 17 cavaliers avaient sillonné le pays torche à la main jusqu‘à son arrivée le 17 septembre dans le Stade olympique avec l’embrasement d’une statue de tête de cheval. Le directeur des spectacles équestres explique que son cheval ressemble à celui du héros légendaire national Görogly. Pygy Bayramdirdiyev nous le présente : “Il a la même robe que lui, il lui ressemble trait pour trait et en plus, il a le même caractère !”

Ce cheval Akhal-Téké, une race ancienne originaire de cette région du monde, a eu droit à Ashgabat 2017, à une compétition de saut d’obstacles spécifique.

Sur la vingtaine de disciplines représentées, la lutte à la ceinture figurait au programme pour la première fois lors de Jeux de ce type. Une pratique sportive qui remonte aux civilisations de la Mésopotamie. Le Turkménistan a été le pays le plus titré dans ce sport, mais aussi lors de ces Jeux.

Record du monde en haltérophilie

Parmi les pays qui ont le plus remporté de médailles, on peut citer l’Ouzbékistan, l’Iran et la Chine. Les nageurs chinois se sont particulièrement illustrés.

Lizhuo Wang, 19 ans, a battu deux records de ces Jeux dans les 50 et 100 mètres brasse et a remporté trois médailles d’or et deux d’argent. “C’est important pour moi, j’ai la médaille d’or ! lance-t-il après l‘épreuve du 100 mètres. J’avais peur d’arriver deuxième, les premiers 50 mètres étaient très serrés et maintenant, je suis content !” dit-il.

Et c’est même un record du monde qui a été battu en haltérophilie par l’Iranien Sohrab Moradi : il a soulevé un total combiné de 413 kilos. L’athlète espérait réaliser cette performance aux Jeux olympiques de Rio l’an dernier, c’est finalement un an plus tard à Achgabat qu’il y est parvenu.

Les Jeux se sont achevés aux rythmes du cha cha cha et de la salsa, catégorie qui a vu la victoire surprise d’un couple originaire du Vietnam, quasiment débutant.

“On a commencé à apprendre la salsa il y a deux mois avec mon professeur au Vietnam et c‘était très dur,” confie la danseuse Pham Hong Anh. Et pourtant, elle s’est imposée avec son partenaire. Tous deux ont laissé éclater leur joie à l’issue de l‘épreuve en interprétant de nouveau quelques pas de danse.