DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liens avec la Russie: des enquêteurs américains ont rencontré l'ex-espion Christopher Steele

Vous lisez:

Liens avec la Russie: des enquêteurs américains ont rencontré l'ex-espion Christopher Steele

Liens avec la Russie: des enquêteurs américains ont rencontré l'ex-espion Christopher Steele
Taille du texte Aa Aa

Des enquêteurs américains ont rencontré Christopher Steele, l’ancien espion britannique à l’origine du rapport faisant état de contacts répétés entre l‘équipe de campagne de Donald Trump et la Russie, a annoncé jeudi la chaîne de télévision CNN.

Les enquêteurs du procureur spécial Robert Mueller, chargé d’enquêter sur les actions de la Russie pendant la dernière campagne présidentielle, ont rencontré l‘été dernier Christopher Steele, assure la chaîne, qui cite deux sources proches du dossier.

CNN a appris que le FBI et la communauté du renseignement américain avaient l’année dernière pris le dossier Steele plus au sérieux que ce que les agences ont reconnu publiquement”, souligne la chaîne sur son site internet.

Le Wall Street Journal avait identifié l’ancien officier du MI6 Christopher Steele comme étant l’auteur du rapport de 35 pages que Donald Trump a qualifié de “fake news”.

Ce rapport controversé fait état de nombreuses allégations compromettantes pour Donald Trump, notamment l’existence d’une vidéo à caractère sexuel impliquant des prostituées ou des échanges d’informations pendant près d’une décennie avec le Kremlin.

Richard Burr, le président républicain de la commission du Renseignement du Sénat, l’une des trois commissions enquêtant sur cette affaire depuis le début de l’année, a assuré mercredi que Moscou avait réussi à semer “le chaos à tous les niveaux de l‘élection présidentielle de 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.