DERNIERE MINUTE

Catalogne: la mise en garde des Européens

Les mises en garde des capitales européennes se multiplient à l'encontre de Madrid, seul l'Ecosse laisse la porte ouverte à une indépendance de le Catalogne.

Vous lisez:

Catalogne: la mise en garde des Européens

Taille du texte Aa Aa

De toute l’Europe la pression sur la Catalogne s’intensifie. A quelques heures de ce qui reste une potentielle déclaration d’indépendance, les gouvernements de l’Union européenne, à commencer par la France, mettent en garde Carles Puigdemont. En cas de sécession, la Catalogne serait isolée.
“Si son indépendance était reconnue, et ce qui n’est pas ce dont on parle, la première conséquence serait la sortie automatique de la Catalogne de l’Union européenne”, a expliqué Nathalie Loiseau, la ministre chargée des Affaires européennes.


Depuis Londres, la Première ministre britannique a aussi appelé l’exécutif catalan à ne pas mettre à exécution ses plans et a affiché son soutien au gouvernement de Mariano Rajoy. Faisant référence à la menace agitée par le Premier ministre du Parti populaire de suspendre le statut d’autonomie de la région en cas de vote, Theresa May a déclaré devant le Parlement qu’ “il est clair que le gouvernement espagnol a le droit de faire respecter la Constitution espagnole, et que toutes les parties doivent agir dans le respect de l’Etat de droit.”

Le Royaume-Uni est lui même sous la menace d’une déclaration d’indépendance écossaise. A Édimbourg, les indépendantistes du Parti national écossais affichent naturellement leur solidarité envers la démarche de Carles Puigdemont.
“Ce n’est pas à l’Ecosse de dire si la Catalogne doit devenir indépendante ou non, je pense que ce choix revient au peuple de Catalogne. L’Espagne dit que le référendum de la semaine dernière était illégal. Je respecte leur position, mais si c’est le cas alors les discussions doivent porter sur la manière de permettre au peuple de Catalogne d’exprimer légalement et légitimement une vision de l’avenir.”