DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Catalogne : le suspense économique

Focus sur ces nouvelles entreprises présentes en Catalogne qui menacent de déménager en cas d'indépendance de la région.

Vous lisez:

Catalogne : le suspense économique

Taille du texte Aa Aa

L‘économie de la Catalogne va t-elle continuer d‘être ébranlée cette semaine ? La bourse de Madrid voulait croire à de bonnes nouvelles en tous cas ce lundi, ayant ouvert à +0.8%, et ce malgré les menaces de nouvelles entreprises de se reloger ailleurs que dans la région semi-autonome.

Une quinzaine de grandes sociétés, dont deux banques, CaixaBank et Banco de Sabadell, ont déjà choisi de partir, craignant donc le risque d’une déclaration unilatérale d’indépendance dès ce mardi… Leurs titres prenaient 1.94 et 1.5% ce matin. D’autres devaient réunir leurs conseils d’administration ce lundi et prendre une décision dans la soirée, comme le groupe énergétique Gas Natural Fenosa, l’autoroutier Abertis et le groupe immobilier Colonial.

Les entreprises étrangères de leur côté réfléchissent aux options disponibles. Il y en a 7.100 en Catalogne, Ce qui représente 1% seulement de toutes les entreprises en Catalogne, mais 18% des salariés et 29% des mouvements de travailleurs.

A 77%, ces entreprises sont Européennes, avec une majorité d’Allemandes et de Françaises, et 15% sont Américaines.

L’industrie automobile pourrait elle aussi payer un lourd tribut à l’indépendance catalane. La région est la deuxième du pays en terme de productions, et Nissan et Volskwagen (via sa marque Fiat) y possèdent toutes deux des usines.