DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"La passion Van Gogh"


Cult

"La passion Van Gogh"

Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission.

Ainsi commence le film co réalisé par Doriéta Kobiela et Hugh Welchman. Un ovni de film entièrement animé à la peinture à l’huile, à la manière du maître

Hugh Welchman : “Vincent était différent parce qu’il peignait son propre monde. Il peignait ses chaussures, sa chambre, la vue depuis sa chambre, son repas, la personne qui servait son repas. C‘était pour nous très facile d’obtenir une image du monde tel que Vincent Van Gogh le voyait.”

Façonnés en Pologne et en Grèce durant sept années, les 65.000 plans – tous peints à la main – ont mobilisé une centaine d’artistes du monde entier. Les personnages sont campés par des comédiens, filmés dans des décors spéciaux ou sur fond vert, avant que les rushs ne soient peints.
Le film sort ce mercredi en France.

Le choix de la rédaction

Prochain article
L'hommage à "Marilyn" du créateur Christophe Guillarmé

Cult

L'hommage à "Marilyn" du créateur Christophe Guillarmé