DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Farc, nouveau parti de l'ex-guérilla, à la conquête des voix

L'ancienne guérilla colombienne, reconvertie en parti politique, s'est inscrite auprès des autorités électorales

Vous lisez:

Le Farc, nouveau parti de l'ex-guérilla, à la conquête des voix

Taille du texte Aa Aa

C’est une nouvelle étape dans la reconversion politique des Farc. Des membres de l’ancienne guérilla colombienne ont inscrit leur nouveau parti auprès des autorités électorales. Objectif : participer aux législatives et à la présidentielle de 2018. Pour ce faire, ils ont notamment dû fournir un certificat de dépôt des armes.

“Nous avons désormais entre nos mains les éléments dont nous avions besoin pour construire – à l’intérieur du système et des institutions – un nouvel ordre social”, s’est félicité l’un de ses dirigeants, l’ancien numéro deux de la guérilla, Ivan Marquez.

“La guerre, avec sa charge de douleur et de deuil, est derrière nous, a-t-il assuré. Nous avons refermé cette triste page. Maintenant, nous devons nous consacrer à la réconciliation de la famille colombienne, en guérissant les blessures avec justesse et en nous engageant, nous tous qui avons été impliqués dans le conflit armé, à prononcer un retentissant : plus jamais ça.”

D’après l’accord de paix signé fin 2016 avec le président colombien Juan Manuel Santos, le parti politique issu de la guérilla aura automatiquement droit à 10 sièges, cinq dans chaque chambre du parlement. Les Farc ont gardé leur acronyme, qui signifie désormais “Force alternative révolutionnaire du commun”.