DERNIERE MINUTE

Législative en Autriche : élection mode d’emploi

L'extrême droite pourrait faire une percée fulgurante et terminer en seconde position.

Vous lisez:

Législative en Autriche : élection mode d’emploi

Taille du texte Aa Aa

Elections législatives anticipées ce dimanche en Autriche. Près de 6,3 millions d’électeurs sont appelés à renouveler leur parlement. 183 sièges sont à pourvoir pour un mandat de cinq ans.

Percée de l’extrême droite. Malgré sa défaite à l’élection présidentielle l’an dernier, le parti de la Liberté d’Autriche (FPÖ) conduit par Heinz-Christian Strache a donné le ton de la campagne sur la question de l’immigration. Il pourrait terminer en seconde position juste derrière le parti conservateur de l’ÖVP qui reste grand favori. Le jeune leader de l’ÖVP, Sebastian Kurz, 31 ans, pourrait d’ailleurs devenir le prochain chancelier autrichien.


Coalition mouvante. Compte tenu du mode de scrutin (à la proportionnelle), aucun parti ne disposera dimanche soir de la majorité absolue. La question est de savoir avec qui Sebastian Kurz pourra gouverner s’il termine en première position. Hypothèse le plus souvent commentée : une coalition des conservateurs et de l’extrême droite pourrait émerger comme cela s’est déjà produit au début des années 2000. A l’époque le tandem avait provoqué une crise politique européenne. L’UE avait alors adopté des sanctions diplomatiques contre l’Autriche durant sept mois.

Machine à calculer. Mais d’autres coalitions sont aussi évoquées. A la manœuvre, toujours les conservateurs qui pourraient s’associer avec des petits partis (dont les Verts). L’idée d’un gouvernement minoritaire est aussi envisagé, mais ce serait une première depuis la fin de la guerre (hormis durant un très court épisode). A moins que les conservateurs et les socio-démocrates ne de décident finalement à reformer une coalition ?

Petits partis. Tout dépendra des résultats des petits partis qui doivent impérativement franchir la barre des 4% des votes pour pouvoir entrer au parlement ou terminer premier dans une ou plusieurs circonscriptions. A suivre donc les scores des Verts, de Neos (le parti libéral), du KPÖ (communistes) et d’une galaxie de petites formations : Free List Austria (FLÖ), Peter Pilz’s List (PILZ), Liste Roland Düringer (GILT) et parti blanc.

Quatre votes pour un. Dimanche, chaque électeur de plus de 16 ans devra voter quatre fois : pour le parti qu’il a choisi, pour son candidat favori dans sa circonscription, pour un candidat à l’échelon régional et enfin pour un candidat national. Le vote par correspondance devra également être surveillé de près. Les Autrichiens raffolent de cette procédure. Et comme en 2016, ces votes pourraient faire la différence si les scores sont serrés.

Selfies et avion en papier. En Autriche, un électeur peut se prendre en photo en train de voter à condition de faire bon usage de sa photo sur les réseaux sociaux notamment. L’électeur peut aussi plier son bulletin comme il le souhaite (les avions en papier sont autorisés) du moment que le bulletin rentre dans l’enveloppe.

Les premiers résultats sont attendus dimanche à 17 heures.

Avec Agences