DERNIERE MINUTE

L'accord sur le nucléaire iranien sur le point d'être révoqué par Trump ?

Washington se retrouverait en porte-à-faux avec les Européens, qui voient dans l'accord sur le nucléaire iranien l'un de leurs plus beaux succès diplomatiques.

Vous lisez:

L'accord sur le nucléaire iranien sur le point d'être révoqué par Trump ?

Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump pourrait décider ce vendredi de révoquer l’accord sur le nucléaire iranien. Fruit de longues années de négociations, ce texte est l’une des principales victoires de la diplomatie européenne. De nombreuses multinationales européennes sont revenues en Iran.

Pierre Vimont: “On pourrait se retrouver dans un risque de confrontation avec les Européens parce que eux sont tres clairs . l ‘Iran respecte ses engagements au regard de l’accord de Vienne de 2015 et donc les Européens n’ont aucune raison de rétablir de nouvelles sanctions contre l’Iran” estime Pierre Vimont, ancien diplomate français, ancien secrétaire général du Service européen pour l’action extérieure.

L’accord signé le 14 juillet 2015 à Vienne prévoit une limitation du programme nucléaire pendant au moins une décennie, une levée des sanctions internationales contre l’Iran et un renforcement des contrôles.

“Cela affecte la crédibilité des Etats-Unis et, bien sûr, pour les adversaires et les concurrents des Etats-Unis dans la région, c’est une aubaine pour accroître leur influence. Je pense en particulier à la Russie : tout cela incite plutôt à essayer de convaincre le président américain de poursuivre la certification” poursuit Pierre Vimont.

Cet avis n’est pas partagé par tous, notamment par Daniel Schwammenthal, politologue américain.
“Nous voyons l’Iran continuer de faire des recherches et de tester des missiles balistiques, analyse-t-il. Or, on a besoin de missiles balistiques à des fins militaires pour avoir des têtes nucléaires. Quelles que soient les vertus de l’accord, nous savons que d’ici 8 à 13 ans, la plupart des restrictions actuelles tomberaient et le régime iranien disposerait d’une capacité nucléaire solide, légitimée par la communauté internationale.”

Le correspondant d’Euronews à Bruxelles, Nima Ghadakpour, conclut : “La lutte contre la prolifération de l’arme nucléaire est dans une impasse comme le montre aujourdhui la crise avec la Corée du Nord et l’Iran qui reclament le droit à l’arme nucléaire. En face, les positions sont partagées : les partisans de la confrontation comme les Etats-Unis de Donald trump d’un côté et les partisans de l’apaisement comme l Union européenne de l’autre.”