DERNIERE MINUTE

Les Iles Poubelles, bientôt le 196e pays membre de l'ONU ?

Chaque jour, cet amas de plastique au milieu de l'océan Pacifique ne cesse de grossir...

Vous lisez:

Les Iles Poubelles, bientôt le 196e pays membre de l'ONU ?

Taille du texte Aa Aa

Il faudra encore patienter. Les chances que les “Trash Iles” (les Iles Poubelles ) deviennent le 196e pays membre des Nations unies sont “pratiquement nulles” de l’aveu de Stéphane Dujarric. Le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU a en effet estimé lors d’une conférence de presse, le 25 septembre dernier, que l’initiative portée par l’ONG Plastic Oceans et le site LADbible est “une solution très innovante et créative pour attirer l’attention sur le problème peu soulevé qu’est cet amas de déchet flottant, et par extension sur la pollution des océans. Mais les chances que cette demande aboutisse sont pratiquement nulles”.


The UN’s Response On Trash Isles from LADbible Group on Vimeo.

Face à cette fin de non recevoir des Nations unies, les responsables de la campagne ne se sont pas démobilisés. Au contraire. Ils ont fait de Stéphane Dujarric, un nouveau citoyen des Iles Poubelles. Plusieurs documents lui ont été envoyés, dont un passeport, un certificat de citoyenneté. Une carte postale, dûment affranchie avec un timbre de l’archipel fait de plastique, a été également adressée au porte-parole des Nations unies.


Dans ce courrier, les citoyens des Iles Poubelles gardent espoir et considèrent que “la tâche sera ardue pour voir notre candidature aboutir, mais nous sommes optimistes car, selon vous [Stéphane Dujarric], nos chances sont pratiquement nulles, ce qui est bien mieux que nulles tout court”. Et ils prennent également Stéphane Dujarric a partie en lui indiquant qu’ “il y a 50 ans, si on avait demandé aux Nations unies quelle était la probabilité que se forme une étendue de déchets de la taille de la France dans le Pacifique nord, elles auraient répondu : “Pratiquement nulle”… Mais regardez où nous en sommes aujourd’hui”.

L’objectif de cette initiative est de ne pas oublier qu’un vaste amoncellement de déchets, le fameux continent plastique, s’est aggloméré depuis des dizaines d’années dans l’océan Pacifique. Et chaque année, ce dernier est alimenté par des millions de tonnes de détritus.

Plus de 135 000 personnes ont déjà signé la pétition demandant la reconnaissance de leur “Etat” par l’ONU. De très nombreuses personnalités se sont engagées pour cette cause dont l’athlète britannique Mo Farah, ainsi que l’ancien vice-président des Etats-Unis Al Gore qui a été symboliquement désigné comme le premier citoyen des Iles Poubelles.

Les auteurs de la campagne ont imaginé tous les attributs d’un véritable Etat notamment un passeport et une monnaie – le débris.


Une équipe de football portant les couleurs des Iles Poubelles serait également à l’étude. Mais avant d’en arriver là, la balle est, à nouveau, dans le camp de l’ONU.

Les Iles Poubelles, bientôt le 196e pays membre de l'ONU ?