DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Qui sont ces touristes qui visitent la Corée du Nord?

La plupart sont Européens, essentiellement Britanniques et Allemands.

Vous lisez:

Qui sont ces touristes qui visitent la Corée du Nord?

Taille du texte Aa Aa

Alors que les tensions restent vives entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, des milliers de touristes continuent à visiter l’un des pays les plus fermés au monde, ignorant au passage les recommandations de leurs pays d’origine les invitant à ne pas se rendre sur place.
Un voyage qui n’est pourtant pas sans risque comme l’a rappelé le décès d’un jeune étudiant américain qui avait été condamné à quinze ans de prison par le régime de Pyongyang.
Mais qui sont ces touristes téméraires ?

Surtout des Européens
C’est la compagnie nationale coréenne, KITC, qui capte l’essentiel du trafic. 80% des touristes étrangers seraient obligés de réserver leur vol via cette compagnie.
KITC revendique près de 6 000 passages chaque année. 90 % des voyageurs seraient européens essentiellement en provenance du Royaume-Uni et d’Allemagne.
Une compagnie, chinoise, KTG Travel, opère également vers la Corée du Nord. Elle indique elle aussi que la plupart de ses clients sont Anglais ou Allemands. Le tour opérateur Young Pioneer Tours, qui avait organisé le voyage de l’étudiant américain, a par ailleurs précisé à euronews que plus de la moitié de ses quelque 2000 clients annuels étaient Européens incluant majoritairement des Allemands, des Néerlandais, des Anglais, des Finlandais et des irlandais.


Baisse de la fréquentation
Mais la récente crise des missiles balistiques dans la région a eu un impact certain sur le tourisme local d’autant que depuis septembre dernier, les citoyens américains ne sont plus autorisés par leur pays à voyager en Corée du Nord.
La compagnie KTG Travel minimise toutefois l’impact de la crise et affirme, sans fournir de chiffres, que ses résultats restent comparables aux années précédentes. L’opérateur Young Pioneer Tours accuse de son côté les médias qui affirment que le tourisme vers la Corée du Nord accuse un fort déclin.

Pourquoi la Corée du Nord?
Zelimir Bozic est Français, il s’est rendu en Corée du Nord au mois de septembre avec son épouse. Il nous a expliqué ses motivations: “Comme je suis un grand voyageur, j’aime bien découvrir différents coins dans le monde. Et j’étais très intéressé par ce mystérieux pays qu’est la République démocratique populaire de Corée. Je voulais voir de mes propres yeux comment fonctionne cette société, quelle est la réalité, à quoi ressemble ces gens et comment est ce pays. Personnellement j’ai déjà visité par mal de dictatures et j’y ai passé de bons moments. J’ai découvert qu’ils n’étaient pas aussi mauvais que ne le disent les médias français, alors pourquoi pas la Corée du Nord ? “
Felip Rodenas, un père de famille espagnol s’est rendu en juillet en Corée du Nord avec sa femme et ses deux adolescents : “On était mus par le désir d’en savoir plus sur ce pays hermétique dirigé par un régime totalitaire communiste. Il y a deux ans on a visité Cuba et on espérait trouver un pays similaire mais différent sur le plan culturel. “


Comment s’y rendre?
La Corée n’est accessible que par avion ou par train, souvent au départ de la Chine.
Il est naturellement impossible de visiter seul le pays. Les voyageurs doivent passer par des intermédiaires du tourisme agréés par la Corée du Nord.
Il faut obtenir un visa (environ 60 euros) dont la délivrance prend au moins un mois et demi.
A Pyongyang, le confort des hôtels est tout à fait convenable, ce n’est pas toujours le cas en dehors de la capitale.
Sur place, les touristes pourront visiter des musées et une série de mausolées en l’honneur des deux précédents dictateurs : celui de Kim Il-sung, le fondateur de la dynastie et “père éternel” de la Corée du Nord ainsi que celui de son fils Kim Jong-il.