DERNIERE MINUTE

Un tournant conservateur s'annonce en Autriche

Vous lisez:

Un tournant conservateur s'annonce en Autriche

Taille du texte Aa Aa

Il n’a que 31 ans et pourrait être le prochain chancelier autrichien. Sebastian Kurz est le leader du ÖVP, le parti conservateur donné grand favori des sondages pour les élections législatives anticipées de dimanche. Il a construit son succès non seulement sur sa jeunesse, mais aussi en empiétant sur un thème cher à l’extrême-droite, l’immigration.
“Je vous promets que nous allons tout faire pour mettre fin aux abus de l’immigration dans notre système social”, a déclaré le leader du ÖVP Sebastian Kurz, “et faire en sorte que seuls ceux dans notre pays qui ont besoin de prestations puissent en bénéficier”.


Le chancelier sortant, le social démocrate Christian Kern est annoncé comme le grand perdant du scrutin, d’autant qu’une coalition classique, entre le SPÖ et les conservateurs semble cette fois inenvisageable. Mais il veut encore y croire.

“Ce qui est important”, estime Christian Kern, “ce n’est pas l’opinion des commentateurs. Ce qui importe aux habitants de ce pays, c’est la manière dont nous pourrons, par exemple, garantir qu‘à l’avenir les retraités toucheront leur pension et qu’ils pourront vivre dans la dignité”.
Quant au FPÖ, le parti d’extrême droite, il pourrait bien être le faiseur de roi et former une coalition avec les conservateurs, le scénario le plus probable.

“Certains ont déjà tenté de nous étiqueter comme une minorité dans notre propre pays”, soutient le candidat du FPÖ Heinz-Christian Strache. “C’est pourquoi je vous le dis : débarassons-nous de ces responsables politiques, avant qu’ils n’aient complètement remplacé le peuple autrichien”.


Plus de six millions d’Autrichiens sont appelés aux urnes ce dimanche. Outre les trois principaux partis, les verts et le parti libéral espèrent être représentés au parlement.