DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines: Duterte évoque la déclaration d'un "gouvernement révolutionnaire"

Vous lisez:

Philippines: Duterte évoque la déclaration d'un "gouvernement révolutionnaire"

Philippines: Duterte évoque la déclaration d'un "gouvernement révolutionnaire"
Taille du texte Aa Aa

Le président philippin Rodrigo Duterte a évoqué vendredi la possible mise en place d’un “gouvernement révolutionnaire” face aux campagnes de “déstabilisation” menées par les opposants à sa politique d’extrême fermeté contre la criminalité.

“Si vos efforts de déstabilisation persistaient dans le chaos qui règne actuellement, je n’hésiterai pas à déclarer un gouvernement révolutionnaire jusqu‘à la fin de mon mandat”, a affirmé le controversé président philippin vendredi soir dans un discours à la télévision publique.

“Je pourrai alors tous vous arrêter et nous pourrons ensuite mener notre guerre contre les rouges”, a-t-il lancé en référence à la guérilla communiste qui mène ses activités depuis un demi siècle dans le sud de l’archipel.

Rodrigo Duterte a évoqué le précédent de la présidente Corazon Aquino qui avait limogé les députés, aboli le congrès et établi un gouvernement révolutionnaire après avoir mené le soulèvement qui avait chassé du pouvoir Ferdinand Marcos en 1986.

Les adversaires politiques de l’actuel président, qui a souvent évoqué l’imposition d’une loi martiale, redoutent qu’il ne soit tenté par l’exercice d’un pouvoir de plus en plus dictatorial.

Rodrigo Duterte, 72 ans, mène depuis son élection en 2016 une vaste campagne d‘éradication de la criminalité liée à la drogue qui a déjà fait plusieurs milliers de morts “extra-judiciaires”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.