DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Somalie meurtrie comme jamais : près de 300 morts

Au lendemain de l'attentat de Mogadiscio, des centaines d’habitants ont fait la queue pour donner leur sang, comme le président somalien Mohamed Abdullahi, dit "Farmajo"

Vous lisez:

La Somalie meurtrie comme jamais : près de 300 morts

Taille du texte Aa Aa

La Somalie a connu bien des drames, mais l’attentat de samedi est à ce jour le plus meurtrier de l’histoire du pays. Le dernier bilan du gouvernement somalien fait état de 276 morts et 300 blessés, et toutes les victimes n’ont pas encore été dénombrées.

Cette attaque au camion piégé, perpétrée dans le quartier très peuplé et très commercial de Mogasdiscio a été vraisemblablement mise sur pied pour tuer le plus de monde possible.

Des centaines d’habitants sont descendus dans les rues hier pour dénoncer ce terrorisme et faire la queue pour donner leur sang, comme le populaire président somalien Mohamed Abdullahi, dit “Farmajo”, élu il y a 7 mois :

Nous avons perdu des personnes précieuses pour la société. Unissons nous pour combattre le groupe terroriste qui menace notre paix et notre stabilité. Oublions nos différences et travaillons ensemble pour l’amélioration de notre société.

Le groupe terroriste en question, qui n’a pas revendiqué l’attentat, mais que tout désigne selon le gouvernement, est le groupe des Chabab, des djihadistes somaliens liés à Al-Qaïda.
Pour le président, cette attaque immonde signifie la fin de 7 mois de calme au sein de la capitale.