Les Forces démocratiques syriennes célèbrent leur victoire à Raqqa

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Les Forces démocratiques syriennes célèbrent leur victoire à Raqqa

<p>Trois ans après ceux de l’Etat islamique, ce sont les chars des forces kurdes qui entrent triomphalement sur la place du paradis à Raqqa, ou les jihadistes organisaient des exécutions publiques.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">7- Ultimate slap to <span class="caps">ISIS</span>. <span class="caps">SDF</span> in Raqqa told me this summer already they would do a doughnut at AlNaim square to make fun of <span class="caps">ISIS</span>. <a href="https://twitter.com/akhbar?ref_src=twsrc%5Etfw"><code>akhbar</a> <a href="https://t.co/qXxRhv4W6U">pic.twitter.com/qXxRhv4W6U</a></p>— Jenan Moussa (</code>jenanmoussa) <a href="https://twitter.com/jenanmoussa/status/920365009905037312?ref_src=twsrc%5Etfw">17 octobre 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Les Forces Démocratiques Syriennes composées de combattants arabes et kurdes auront mis quatre mois à reprendre Raqqa. Les derniers combats se sont déroulés aux abords du stade transformé en immense prison par le groupe Etat islamique.</p> <p>“Quand nous aurons entièrement déminé les environs, nous reconstruirons Raqqa pour qu’elle devienne plus belle qu’elle ne l‘était auparavant, après tous les sacrifices des martyrs, les martyrs de la liberté. Raqa va devenir plus belle qu’elle ne l‘étais avant, car ce sont nos sacrifices qui l’ont rendu possible”, affirme Jihan Ahmed, porte-parole des Forces démocratiques syriennes.</p> <p>La bataille de Raqqa fait plus de 3 200 morts, dont au moins un tiers de civils. La quasi-totalité des 300 000 habitants avant l’arrivée de l’Etat islamique ont fui cette ville désormais fantôme, ou il n’y a plus eau courante ni électricité. </p> <p>La coalition internationale anti-Etat islamique a annoncé mardi que l’organisation a perdu près de 90% des territoires qu’elle avait conquis en 2014 en Irak et en Syrie.</p>