DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: le PSG continue son sans-faute, qualification en vue

Vous lisez:

Ligue des champions: le PSG continue son sans-faute, qualification en vue

Ligue des champions: le PSG continue son sans-faute, qualification en vue
Taille du texte Aa Aa

“Paname, c’est la Champion’s League”! En difficulté samedi à Dijon, le Paris SG s’est mis au niveau européen mercredi pour balayer Anderlecht (4-0) en Belgique, et faire un grand pas pour la qualification en huitièmes de finale, sous les yeux de son président Nasser Al-Khelaïfi.

Trois matches de poules, trois victoires, douze buts inscrits, aucun encaissé: le Paris SG version Mbappé-Cavani-Neymar a très bien débuté sa campagne européenne, même si Anderlecht ne fut pas l’opposition la plus relevée.

“Jusqu‘à maintenant on a fait un bon parcours, on n’a rien gagné encore mais ça fait plaisir d’avoir neuf points”, a réagi Marco Verratti, modeste, au micro de beIN Sports.

Les Belges, qui avaient encaissé 5 buts contre le Bayern Munich et 3 contre le Celtic, ont subi les foudres de la MCN, buteurs par Mbappé (3e), Cavani (44e), Neymar (66e), avant qu’Angel Di Maria ne trouve le chemin des filets en fin de match (87e). De quoi se mettre en confiance avant le déplacement à Marseille dimanche (21h00).

- Al-Khelaïfi était bien là –

Et Nasser Al-Khelaïfi? Malgré sa discrétion, le président du PSG a fait l’objet de toutes les attentions lors du match, qui était sa première apparition publique depuis que la justice suisse a révélé avoir ouvert une enquête le concernant.

Elle le soupçonne notamment de “corruption privée” dans le cadre de l’acquisition des droits des Coupes du monde 2026 et 2030 par beIN Média, groupe dont il est le patron.

L’affaire ne concerne pas le club parisien, mais la double casquette de ‘NAK’ rend le dossier quand même un peu sensible pour le PSG, qui fait déjà l’objet d’une enquête de l’UEFA concernant son mercato à plus de 400 millions d’euros et sa capacité à présenter des comptes à l‘équilibre dans le cadre du respect du fair-play financier.

Nasser Al-Khelaïfi, qui a appris mercredi qu’il serait entendu le 25 octobre par la justice suisse à Berne, est en tout cas bien apparu aux alentours de 19h00 près de la pelouse du stade Constant Vanden Stock, peu après l’arrivée du bus des joueurs parisiens. Etant donné qu’il “conteste toute corruption”, comme l’avait expliqué son avocat à l’AFP mercredi, il ne voyait pas de raison de “se cacher”, selon son entourage.

Mercredi soir, il a en tout cas passé une soirée sportive plutôt tranquille: car comme contre le Bayern Munich, le Paris SG s’est mis très vite sur de bons rails, ouvrant le score dès la 3e minute, sur sa première occasion du match.

Et qui d’autre que le plus précoce des Parisiens, Kylian Mbappé, pour marquer ce but plein de sang-froid à la suite d’un une-deux avec Marco Verratti?

- Supporters en retard –

L’ancien Monégasque, devenu cet été le deuxième joueur le plus cher du monde (145 M EUR d’indemnité de transfert l‘été prochain, plus 35 millions d’euros de bonus) derrière son coéquipier Neymar (222 M EUR versés à Barcelone), est ainsi devenu le “teenager” (joueur de moins de 20 ans) à avoir inscrit le plus grand nombre de buts de l’histoire de la Ligue des champions, avec déjà huit réalisations dans sa courte carrière, selon le compte Twitter de la compétition. Le tout en n’ayant que 18 ans!

Mbappé est tellement pressé que le millier de supporters parisiens, retardés par une panne de bus selon une source proche du PSG, a raté l’ouverture du score, ne pénétrant dans l’enceinte du stade qu‘à la 7e minute de jeu.

Et comme le jeune Parisien a aussi “croqué” une énorme occasion, tentant de dribbler le gardien d’Anderlecht alors que le but lui était ouvert (24e), c’est surtout Alphonse Areola que les supporters parisiens ont pu admirer en première période.

De plus en plus solide dans ses cages, il est sorti avec autorité dans les pieds d’Henry Onyekuru, qui avait échappé à la vigilance de Dani Alves (9e), a dégagé avec maîtrise une passe catastrophe de Marquinhos (13e), s’est enfin interposé à deux reprises face à Lukasz Teodorczyk (15e, 22e).

Si Mbappé a aussi loupé un but tout fait à l’heure de jeu, il a entre temps offert le deuxième but à Edinson Cavani, de la tête à la suite d’une frappe de Neymar mal repoussée par le gardien d’Anderlecht Matz Sels (44e). Et le Brésilien, bien plus inspiré que lors du pénible succès à Dijon (2-1), y est allé de son but sur un coup-franc tiré à ras de terre (66e). Comme le chantait le rappeur MHD, “Paname, c’est la Champion’s League”. Surtout avec la ‘MCN’.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.