DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

« L'abandon » des enfants Rohingyas

Ils sont 340 000 à survivre dans des camps de réfugiés au Bangladesh.

Vous lisez:

« L'abandon » des enfants Rohingyas

Taille du texte Aa Aa

Ils ont faim, ils ont soif, ils vivent ou plutôt survivent sans soins médicaux de base. Et ils sont 340 000.
Ces enfants sont des Rohingyas. Ils ont quitté la Birmanie pour le Bangladesh voisin, parfois par leurs propres moyens, pour fuir les violences et la faim.

Chaque semaine 25 000 enfants Rohingyas franchissent la frontière. Ils rejoignent des camps de réfugiés saturés.
Le Bangladesh, un des pays les plus pauvres du monde, n’arrive pas à faire face.

Pour l’UNICEF, la situation est simplement catastrophique : « Ces enfants se sentent tellement abandonnés, complètement isolés et sans ressources pour trouver de l’aide ou du réconfort », explique Simon Ingram de l’UNICEF. Il paraît évident qu’ils doivent considérer que cet endroit est l’enfer sur Terre. »

Pour l’UNICEF, l’afflux de réfugiés Rohingyas au Bangladesh ne risque pas de diminuer au vu de la situation en Birmanie. L’organisation prévient qu’elle ne pourra plus garantir un accès à l’eau potable à de nombreux réfugiés d’ici fin novembre. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance a pu établir 180 points d’eau, mais il en faudrait environ huit fois plus.

L’UNICEF a lancé un appel pour collecter 64 millions d’euros pour aider les enfants Rohingya. À ce jour, elle n’a obtenu que 7 % de la somme.