DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marquinhos: "Ce +clasico+ va être encore plus savoureux que le dernier"

Vous lisez:

Marquinhos: "Ce +clasico+ va être encore plus savoureux que le dernier"

Marquinhos: "Ce +clasico+ va être encore plus savoureux que le dernier"
Taille du texte Aa Aa

Le “clasico” de dimanche entre l’OM et le PSG “va être encore plus savoureux que le dernier” a confié le défenseur du Paris SG Marquinhos dans un entretien commun à l’AFP et à Europe 1, près de huit mois après l‘écrasante victoire parisienne 5 buts à 1 au stade Vélodrome.

S’il assure “aimer respecter tous ses adversaires” et suivre attentivement le parcours de l’OM cette saison, l’international brésilien estime que la recrue Neymar, qui va découvrir son premier “clasico” français, peut faire “encore mieux” que l’ancien N.10 brésilien du PSG Ronaldinho, auteur d’un match de légende en mars 2003 (3-0).

Q: Vous êtes invaincus depuis 2011 face à Marseille. Ce OM-PSG a-t-il toujours la même saveur pour vous malgré l‘écart qui semble se creuser entre les deux équipes?

R: “Toujours! Chaque année, je prends encore plus d’amour pour ce maillot. Je comprends encore mieux ce que signifie un clasico pour les supporters, pour nous, le club aussi. Je pense que ce match-là, cela va être encore plus savoureux que le dernier.”

Q: Le PSG reste justement sur un succès 5-1 au Vélodrome fin février. Redoutez-vous l’esprit de revanche des Marseillais ?

R: “Moi j’aime bien voir ce que ce match représente pour nous, je ne pense pas à l’autre équipe, à comment ils vont venir nous chercher, si c’est une revanche ou un objectif. Je cherche à me motiver avec moi-même, mes coéquipiers. Tout ce qu’il s’est passé, c’est du passé. Maintenant il faut penser au présent et à l’avenir. Cela fait longtemps qu’ils n’ont pas gagné mais dimanche cela va être une autre histoire.”

Q: Avec le recrutement XXL du PSG (400 M EUR dépensés pour recruter Neymar et Kylian Mbappé), cela ne risque pas d‘être un match plus déséquilibré que l’an dernier ?

R: “Avant le match, il y a toujours des discussions :Cela va être déséquilibré, il y a une équipe plus forte que l’autre… Mais c’est toujours sur le terrain que cela compte. On a pu le voir lors de la dernière journée de Ligue des champions où des équipes plus fortes ont eu des difficultés contre des équipes moins fortes. Moi j’aime bien respecter tous mes adversaires, cela dépend beaucoup de nous. Si on rentre avec une bonne intensité, avec une bonne mentalité, on peut faire un très gros match comme on l’a fait l’an dernier.”

Q: Avez-vous préparé les recrues Neymar et Dani Alves à l’ambiance du Vélodrome ?

R: “On va leur en parler un petit peu, on va les mettre un peu dans l’ambiance de ce match-là parce que c’est vraiment une ambiance spéciale. Je ne sais pas s’ils en sont conscients mais tout de suite quand ils vont rentrer dans le stade ils vont savoir. Pour nous les joueurs, c’est encore mieux de jouer dans une ambiance comme ça, avec les supporters qui chantent. Ce ne sera pas en notre faveur mais ça fait plaisir quand même.”

Q: Pour ces joueurs qui ont eu l’habitude des “vrais clasico” Real Madrid-Barcelone, vous leur avez dit quoi sur le “clasico” français ?

R: Ils savent déjà qu’un clasico, c’est toujours un clasico. Ils ont joué dans pas mal d’endroits différents dans le monde. Ils connaissent très bien les histoires des différents clasico. Je pense qu’ils savent très bien qu’ici en France, ce n’est pas différent. C’est la même chose. Il y a beaucoup d’histoires, beaucoup de choses spéciales sur cette journée-là comme le match Real Madrid-Barça. Entre le PSG et Marseille aussi il y a beaucoup d’histoires. Pour les supporters, c’est un match très important”.

Q: Vous parlez d’histoire. Le dernier N.10 brésilien de légende à s‘être illustré dans ce match est Ronaldinho (en mars 2003, 3-0). Neymar peut-il faire aussi bien ?

R: “J’espère qu’il va faire encore mieux ! Ce sera très bon pour nous (rires). C’est un super joueur, il a cette envie toujours de répondre présent sur le terrain. En plus quand c’est un match où il sent que l‘équipe a besoin de lui, c’est là où il prend encore plus de personnalité, d’attitude. Je pense que ce match-là ne sera pas différent. Il aime bien prendre la responsabilité, il aime bien quand le match est chaud, et qu’il y a de l’adversité. Il aime bien, quand l‘équipe est en difficulté, prendre les choses en main et ramener l‘équipe vers le haut. Je le connais très bien, je l’ai vu en sélection et avec nous aussi. Il aime bien ce genre de match.”

Q: Que pensez-vous de cette équipe de Marseille et de son “Champion project” ? Suivez-vous leur parcours ?

R: “L’OM, c’est toujours une équipe qu’on suit, qu’on regarde. J’ai vu le dernier match en Europa League (victoire jeudi contre Guimaraes 2-1). J’ai quelques amis brésiliens qui jouent là-bas.”

Q: Avez-vous un peu chambré votre compatriote Luiz Gustavo avant le match ?

R: “Je n’ai pas échangé encore avec lui. On va essayer de parler un petit peu après le match. J’espère qu’on va gagner et être tranquille et après on va aller lui parler (rires).”

Propos recueillis pour l’AFP par Yassine KHIRI.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.