DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kurdistan : Moscou appelle au "dialogue"

Vous lisez:

Kurdistan : Moscou appelle au "dialogue"

Taille du texte Aa Aa

Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, appelle les autorités du Kurdistan irakien au “dialogue” avec Bagdad pour éviter l’apparition de nouvelles “sources d’instabilité” dans la région. Moscou, qui dispose d’importants intérêts économiques au Kurdistan, insiste depuis le début de la crise sur l’importance du maintien de l’intégrité territoriale de l’Irak. “Je veux confirmer une fois de plus notre respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Irak, notre attachement à ce que tous les problèmes qui émergent soient résolus à travers un dialogue inclusif regroupant tous les groupes ethniques et confessionnels”, a déclaré Sergueï Lavrov.

Une position saluée par son homologue Irakien, en visite à Moscou. “Sur le réferendum au Kurdistan j’aimerais dire que la Russie a une position extrêment amicale sur le sujet. Parce que la Russie est respectée par le monde entier, y compris nos frères, les Kurdes que nous considérons comme faisant partie intégrante de notre nation”, a déclaré Ibrahim al-Jaafari le chef de la diplomatie irakienne.

Le Kurdistan irakien a massivement voté “oui” il y a trois semaines à un référendum d’indépendance rejetté en bloc par Bagdad qui a mobilisé des troupes pour reprendre le terrain que les combattants kurdes avaient grignoté au fil des ans dans le nord de l’Irak. Lors de sa visite à Moscou, ibrahim al-Jaafari, doit aussi rencontrer le vice premier ministre russe Dmitri Rogozine. Au menu de leurs discussions, les projets des entreprises pétrolière et gazières russes en Irak.