Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Situation explosive avant la présidentielle kényane

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Situation explosive avant la présidentielle kényane

<p>Le climat est explosif au Kenya à deux jours d’une présidentielle boycottée par l’opposition. Des partisans de l’opposant Raila Odinga ont encore investi les rues des Nairobi ce mardi avant d‘être dispersés par la police.</p> <p>Ils manifestaient contre l’entêtement du président sortant Uhuru Kenyatta à vouloir maintenir le scrutin de jeudi, malgré les doutes récemment émis par le directeur de la Commission électorale (<span class="caps">IEBC</span>) Wafula Chebukati sur sa capacité à en garantir la crédibilité.</p> <p>“<em>Il a de gros problèmes avec l’<span class="caps">IEBC</span> et ils n’ont toujours pas été résolus. Je suis un citoyen du Kenya, je veux voter au Kenya, ce n’est pas la Tanzanie ici</em>“ râle un manifestant dans les rues de la capitale.</p> <p>Lundi soir, des millions de bulletins de vote sont arrivés à l’aéroport de Nairobi depuis Dubaï.</p> <p>Difficile de savoir combien de noms les bulletins contiendront jeudi dans les bureaux de vote, autres que celui de Kenyatta, dont la réélection cet été a été invalidée par la Cour suprême pour des fraudes. Une première sur le continent africain.</p> <p>Son grand rival Raila Odinga a annoncé qu’il ne participerait pas au scrutin du 26 octobre, faute d’avoir obtenu une réforme de la Commission électorale.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">There must be reforms at the <span class="caps">IEBC</span> to enable this nation to move forward. There shall be no election on Thursday. <a href="https://t.co/yJzdvZzT2m">pic.twitter.com/yJzdvZzT2m</a></p>— Raila Odinga (@RailaOdinga) <a href="https://twitter.com/RailaOdinga/status/922489730184253441?ref_src=twsrc%5Etfw">23 octobre 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p>