DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux jours cruciaux pour la Catalogne

Dès aujourd'hui et jusqu'à dimanche, l'autonomie de la Catalogne sera débattue au Sénat espagnol.

Vous lisez:

Deux jours cruciaux pour la Catalogne

Taille du texte Aa Aa

Deux chefs, deux parlements, mais surtout, deux visions différentes pour l’avenir de la Catalogne. C’est à partir de jeudi que l’autonomie de la Généralité sera débattue au Sénat espagnol, et pourrait même, être suspendue, si l’article 155 de la Constitution est adoptée. Invité à participer au débat, le président catalan Carles Puigdemont a décliné l’offre, convaincu que les discussions seront perdues d’avance.

De son côté, son équipe assure continuer le projet d’indépendance, enclenché par l’organisation du référendum de septembre : “Nous sommes républicains et nous travaillons à la construction d’une nouvelle république parce que nous pensons que nous avons le mandat démocratique d’en constituer une. Nous comprenons également que le gouvernement espagnol ne nous donne pas d’autre choix que de défendre les libertés civiles et les droits des citoyens à travers les meilleurs outils institutionnels”, a déclaré le vice-président catalan Oriol Junqueras.

Si l’article 155 est activé par le Sénat, la Catalogne sera mise sous tutelle et ses institutions politiques suspendues. Carles Puigdemont serait alors, déchu de sa fonction.