DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Communauté internationale appelée à soutenir la Centrafrique

Vous lisez:

La Communauté internationale appelée à soutenir la Centrafrique

Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire général des nations Unies poursuit sa visite officielle en Centrafrique. Après avoir rendu hommage aux casques bleus tués en début d’année, il est allé à la rencontre des populations déplacées à Bengassou, une ville de l’est du pays souvent théâtre de violences meurtrières. Cette visite d’Antonio Guterres intervient dans un contexte tendu en Centrafrique, alors que les affrontements entre groupes armés et milices ont repris et avec eux des massacres à grande échelle. Le président centrafricain et le secrétaire général de l’Onu ont lancé un appel à l’aide commun.

“J’ai évoqué avec Monsieur le secrétaire général la situation actuelle de la République Centrafricaine et surtout, notre volonté d’aller de l’avant. Je n’ai pas manqué de demander à nouveau le soutien de l’Onu et de toute la Communauté internationale”, a dit le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra.

“Le message essentiel de cette visite à la Communauté internationale, c’est qu’il nous faut l’engagement de la Communauté internationale, non seulement pour réduire ces souffrances et ces problèmes, mais parce qu’il y a une opportunité de construire une Centrafrique nouvelle, en paix, en sécurité et en prospérité pour son peuple”, a ajouté le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres.

La visite d’Antonio Guterres est également un message politique fort alors que les critiques pleuvent sur la mission de l’Onu en Centrafrique. Accusés par leurs détracteurs de “passivité” et parfois même de “collusion” face aux groupes armés, les contingents onusiens font aussi face à une avalanche d’accusations d’agressions sexuelles.