DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : libération conditionnelle pour les militants des droits de l'homme

Parmi les huits militants, l'Allemand Peter Steudtner et le Suédois Ali Gharavi, qui vont pouvoir quitter la Turquie

Vous lisez:

Turquie : libération conditionnelle pour les militants des droits de l'homme

Taille du texte Aa Aa

Huit militants des droits de l’homme sur 10 relâchés en Turquie. Un tribunal a ordonné leur mise en liberté conditionnelle. Parmi eux, l’Allemand Peter Steudtner et Ali Gharavi, un Suédois, qui vont pouvoir quitter le pays, et la directrice d’Amnesty International en Turquie, Idil Eser. Une joie entachée par le maintien en détention de deux autres personnes en attendant la fin du procès pour activités terroristes. Ils encourent toujours jusqu‘à 15 ans de prison.

Quand le procureur a demandé notre libération, j‘étais très surprise. J’ai eu des difficultés à comprendre pourquoi Veli Acu n’en fait pas partie, mais ensuite je me suis sentie heureuse. Mais je ne peux pas y croire là tout de suite, on n’aurait jamais dû être arrêté au départ“, a déclaré Isil Eser à sa libération.

Taner Kiliç, président d’Amnesty International en Turquie, est lui jugé à partir d’aujourd’hui par un tribunal d’Izmir pour appartenance à une organisation terroriste armée et des liens présumés avec la tentative de coup d’Etat de juillet 2016.

Ces procès suscitent l’inquiétude de la communauté internationale et ont tendu des rapports déjà crispés entre la Turquie et l’Allemagne.