DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Assassinat de JFK : Trump reporte la publication de documents sensibles

Trump a donné 6 mois à ses services de renseignements pour expurger certaines informations sensibles

Vous lisez:

Assassinat de JFK : Trump reporte la publication de documents sensibles

Taille du texte Aa Aa

Après un suspense long de plus d’un demi-siècle, l’administration Trump a publié des milliers de dossiers secrets sur l’assassinat du président américain John F. Kennedy. Mais on s’attendait à la publication de 3.100 dossiers encore secrets. Finalement, seulement 2.891 ont été mis en ligne la nuit dernière sur le site des Archives nationales américaines.
Trump a en effet demandé aux services de renseignement d‘éplucher environ 200 dossiers jugés encore sensibles et d’en censurer les parties les plus délicates si besoin. Il leur a donné 6 mois pour accomplir cette tache avant de les rendre publiques. Un report qui risque d’alimenter le flot intarissable des théories du complot sur l’assassinat de JFK.

Cette avalanche de nouvelles informations va en tous cas longuement occuper les passionnés, même si les experts ne s’attendent pas à de grandes révélations, cinquante ans après la mort de JFK. C‘était le 22 novembre 1963 à Dallas, au Texas.

C’est Lee Harvey Oswald qui a été considéré comme le principal suspect du meurtre de JFK par la police de Dallas. Il a été arrêté quelques heures après les tirs sur le président, dans un cinéma pour avoir tué un policier. Il a été identifié comme un des employés du dépôt de livres, lieu dont des témoins ont perçu des tirs sur le cortège, et où l’on a retrouvé, au cinquième étage du bâtiment, un fusil à lunette lui appartenant. Mais deux jours après son arrestation, lors de son transfert à la prison de Dallas, il a à son tour été assassiné par Jack Ruby, un propriétaire de boîte de nuit.