DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arctique: la carcasse de l'hélicoptère russe retrouvée, les 8 passagers présumés morts

Vous lisez:

Arctique: la carcasse de l'hélicoptère russe retrouvée, les 8 passagers présumés morts

Arctique: la carcasse de l'hélicoptère russe retrouvée, les 8 passagers présumés morts
Taille du texte Aa Aa

Un hélicoptère russe disparu jeudi au large de l’archipel norvégien du Svalbard dans l’Arctique a été retrouvé et ses huit passagers sont présumés morts, ont annoncé dimanche les secours norvégiens.

“La carcasse de l’hélicoptère russe a été localisée (…) au nord-est de Heerodden, à une profondeur de 209 mètres”, indiquent les secours dans un communiqué, précisant que les recherches se consacraient dorénavant aux passagers présumés décédés.

Il s’agit selon la Russie de cinq membres d‘équipage et trois scientifiques, tous de nationalité russe.

L’hélicoptère, un Mil Mi-8, a disparu jeudi en milieu d’après-midi à deux ou trois kilomètres au large de Barentsbourg, une communauté minière russe située sur le Svalbard.

Basé en permanence près de Barentsbourg, il avait été porté manquant à son retour de Pyramiden, une autre ancienne communauté minière du Svalbard devenue un site touristique.

Selon le consul général de Russie au Svalbard, Viatcheslav Nikolaïev, interrogé par l’agence Interfax, “c’est d’un hélicoptère civil qui appartient à l’entreprise Arktikougol et fait des liaisons pour les mineurs entre Longyearbyen et Barentsbourg”.

D’importants moyens de recherche ont été déployés, comprenant un avion de patrouille maritime, deux hélicoptères et plusieurs navires norvégiens ainsi qu’un avion danois. Les secours norvégiens ont annoncé vendredi que la Russie se joignaient aux recherches avec un avion de transport, du personnel et du matériel.

Un mini-robot sous-marin a également été utilisé dans une zone où avaient été repérées une flaque d’huile et des bulles.

Les températures tournent autour de 0°C dans cette région polaire où l’obscurité règne une très grande partie de la journée à cette période de l’année.

Le traité de Paris de 1920 confie à la Norvège, membre de l’Otan, la souveraineté sur le Svalbard mais garantit aussi aux ressortissants de tous les États signataires, dont la Russie, la possibilité d’exercer des activités économiques sur ces terres.

C’est à ce titre que la Russie exploite du charbon à Barentsbourg, une communauté qui compte plusieurs centaines de mineurs russes et ukrainiens, assurant à Moscou une présence dans une région stratégique.

En 2008 déjà, un autre Mil Mi-8 russe s‘était écrasé près de Barentsbourg, provoquant la mort de trois de ses neuf occupants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.