DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de majorité claire en Islande

Les conservateurs sortent affaiblis des législatives anticipées mais vont tenter de former une coalition

Vous lisez:

Pas de majorité claire en Islande

Taille du texte Aa Aa

En Islande, le Premier ministre sortant Bjarni Benediktsson n’est pas certain de garder son fauteuil. Son Parti de l’indépendance a beau rester la première formation politique du pays à l’issue des législatives anticipées, il perd du terrain tout comme ses partenaires de la coalition et ne dispose plus de la majorité au Parlement. Il s’est néanmoins félicité du score de son parti conservateur et sera le premier à tenter de former un gouvernement. Bjarni Benediktsson a fait campagne en mettant en avant la bonne santé économique du pays.

Arrivé second, le mouvement Gauche-Vert de Katrin Jakobsdottir pense aussi avoir sa carte à jouer et pouvoir former une coalition, notamment avec les sociaux-démocrates et le parti des Pirates. Appréciée des Islandais pour son image de probité, cette ancienne journaliste n’exclut pas non plus de s’allier au parti du Centre de l’ancien Premier ministre David Gunnlaugsson, poussé à la démission en 2016 après avoir été cité dans les Panama Papers.

Ce sont de fait les affaires et les Panama Papers qui ont contraint son successeur à convoquer ces élections dans un pays encore marqué par le marasme dans lequel l’avait plongé la crise financière de 2008.