Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'ex-directeur de campagne de Donald Trump inculpé de complot

Access to the comments Discussion
Par Joël Chatreau
L'ex-directeur de campagne de Donald Trump inculpé de complot

<p>C’est un gros coup d’accélérateur dans l’enquête sur l’ingérence de la Russie dans l‘élection présidentielle américaine de 2016. <strong>L’ancien directeur de la campagne électorale du président Donald Trump, Paul Manafort</strong>, a été inculpé de complot contre les Etats-Unis. Il a dû se rendre au bureau du <span class="caps">FBI</span> à Washington, car le procureur spécial chargé de l’enquête l’avait sommé de se livrer à la justice.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">Manafort indicted on 12 counts, including conspiracy against the United States <a href="https://t.co/FJh1uqX7Ul">https://t.co/FJh1uqX7Ul</a> <a href="https://t.co/hMSEGr2BKS">pic.twitter.com/hMSEGr2BKS</a></p>— The Hill (@thehill) <a href="https://twitter.com/thehill/status/925013945617911808?ref_src=twsrc%5Etfw">October 30, 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Manafort, qui a été assigné à résidence, est visé par 12 chefs d’inculpation au total; à l’accusation de complot s’ajoutent celles de blanchiment, fausses déclarations et non déclarations de comptes détenus à l‘étranger. L’ex-chef de campagne pourrait être présenté à un juge dans la journée. Fin juillet dernier, l’une de ses maisons avait été perquisitionnée par la police fédérale, et des documents avaient été saisis.</p> <p><h3>Des liens avec l'Ukraine pro-russe</h3></p> <p>Rick Gates, un associé de l’accusé, a reçu le même ordre de se rendre à la justice. <strong>Le journal New York Times</strong> a révélé que son nom apparaissait sur des documents de sociétés domiciliées à Chypre. Grâce à ces sociétés écran, Paul Manafort aurait reçu des paiements en provenance d’Europe de l’Est. Il est soupçonné d’avoir été un consultant de l’ombre, notamment de <strong>l’ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch</strong>, un homme politique pro-russe.</p> <p><strong><span class="caps">ABC</span> News a réalisé une vidéo qui montre l’arrivée de Paul Manafort au <span class="caps">FBI</span> :</strong><br /> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">Ex-Trump campaign manager Paul Manafort walks into <span class="caps">FBI</span> office; surrendering to feds in connection to Russia probe <a href="https://t.co/B2d9RX5PsV">https://t.co/B2d9RX5PsV</a> <a href="https://t.co/piMhgnKNOY">pic.twitter.com/piMhgnKNOY</a></p>— <span class="caps">ABC</span> News (@ABC) <a href="https://twitter.com/ABC/status/924979124455616512?ref_src=twsrc%5Etfw">October 30, 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>“Il n’y a aucune collusion !”, a réagi le président américain sur Twitter, comme à son habitude. Donald Trump ne semble pas visé par l’enquête pour le moment. Mais <strong>le procureur en charge de l’affaire, Robert Mueller</strong>, a la réputation de garder une réelle indépendance et de toujours remonter la piste, où qu’elle mène…</p> <p>“Désolé, mais c‘était il y a des années, avant que Paul Manafort ne fasse partie de la campagne Trump”, a également tweeté le président américain, insultant au passage son ancienne rivale démocrate à la présidentielle, <strong>Hillary Clinton</strong> : “Pourquoi Hillary la crapule et les démocrates ne sont-ils pas visés ?????”.<br /> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">Sorry, but this is years ago, before Paul Manafort was part of the Trump campaign. But why aren’t Crooked Hillary & the Dems the focus?????</p>— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/925005659569041409?ref_src=twsrc%5Etfw">October 30, 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">….Also, there is NO <span class="caps">COLLUSION</span>!</p>— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/925006418989715456?ref_src=twsrc%5Etfw">30 octobre 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p>