DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire russe: l'ancien directeur de campagne de Trump sommé de livrer à la justice

Vous lisez:

Affaire russe: l'ancien directeur de campagne de Trump sommé de livrer à la justice

Affaire russe: l'ancien directeur de campagne de Trump sommé de livrer à la justice
Taille du texte Aa Aa

L’ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, est arrivé lundi matin au FBI après avoir été sommé de se livrer à la justice dans le cadre de l’enquête sur l’affaire russe menée par le procureur spécial Robert Mueller.

Un associé de Paul Manafort, Rick Gates, a reçu la même injonction. Il s’agit des premières inculpations dans le cadre de cette enquête sur l’ingérence de la Russie dans l‘élection présidentielle de novembre 2016.

Selon le New York Times, le nom de Rick Gates apparaît sur des documents de sociétés domiciliées à Chypre et par lesquelles Paul Manafort aurait reçu des paiements en provenance d’Europe de l’Est.

Les chefs d’inculpation retenus par Robert Mueller n’ont pas été précisés.

Paul Manafort a dirigé la campagne de Donald Trump jusqu’en août 2016 avant d‘être contraint de démissionner notamment suite à des révélations sur ses liens avec des oligarques ukrainiens pro-russes.

Le FBI avait perquisitionné fin juillet une de ses résidences et avait saisi des documents.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.