DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine: Maradona étrille le "charlatan" Sampaoli

Vous lisez:

Argentine: Maradona étrille le "charlatan" Sampaoli

Argentine: Maradona étrille le "charlatan" Sampaoli
Taille du texte Aa Aa

Le légendaire Diego Maradona a durement critiqué mardi le sélectionneur de l’Argentine Jorge Sampaoli, qualifié de “charlatan”, malgré la qualification de la sélection pour la Coupe du monde 2018.

“Moi, je n’ai jamais aimé les charlatans”, a dit le capitaine des champions du monde 1986 dans l‘édition de mardi du quotidien argentin Clarin.

“Je n’oublie pas que lorsque j‘étais en Croatie pour assister à la finale de la Coupe Davis (fin novembre 2016, ndlr), Sampaoli m’a appelé pour qu’on monte un projet ensemble au FC Séville. Quand on l’a appelé pour la sélection, il m’a complètement oublié. Moi, je n’irai jamais avec des gens faux, médiocres et qui se croient supérieurs à ce qu’ils sont”, a dit l’ex-sélectionneur national (2008-2010).

L’ancien N.10 a notamment critiqué les choix de Sampaoli pour le dernier match des qualifications pour le Mondial-2018, contre l’Equateur (3-1) le 11 octobre.

“Ils ont pris (Mauro) Icardi qui avait une déchirure ou une élongation, à la place de (Gonzalo) Higuain qui a toujours marqué des buts. Oui, le Pipa (Higuain) a aussi eu des ratés, mais il répond toujours présent. On ne peut pas écarter de la liste le Kun Agüero”, a-t-il dit.

Sergio “Kun” Agüero, père du petit-fils de Maradona, a fait son retour dans la liste pour le match amical du 11 novembre contre la Russie. Peu avant la rencontre décisive face à l’Equateur, il avait été victime d’un accident de voiture aux Pays-Bas.

“Il n’y a pas un joueur qui comprenne Messi, le plus proche est encore le Kun. (Paulo) Dybala est un grand joueur, mais il est d’un autre braquet. Il joue pareil en Italie, alors qu’en sélection il faut déployer de la technique, pas être un athlète”, a-t-il jugé à propos du jeune attaquant de la Juventus Turin.

Maradona, qui a fêté ses 57 ans lundi, a dit “ne rien regretter”: “Je n’ai tué personne. Je me suis fait du mal à moi-même. Je n’ai jamais entraîné personne avec moi. Je suis tombé, je me suis relevé et suis retombé et me suis encore relevé, avec l’amour de mes filles. Je suis vivant et je me lève tous les jours pour travailler”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.