DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cisjordanie: tirs israéliens sur une voiture "suspecte", un Palestinien tué

Vous lisez:

Cisjordanie: tirs israéliens sur une voiture "suspecte", un Palestinien tué

Cisjordanie: tirs israéliens sur une voiture "suspecte", un Palestinien tué
Taille du texte Aa Aa

Un Palestinien a été tué mardi en Cisjordanie occupée et sa soeur blessée lorsque des soldats israéliens ont tiré sur leur voiture, ont annoncé l’armée israélienne et le ministère palestinien de la Santé.

Dans son communiqué, l’armée affirme qu’une voiture s’est approchée d’une manière “suspecte” des soldats israéliens postés près de la colonie juive de Halamish et du village palestinien de Nabi Saleh. Perçue comme une menace, les soldats ont alors tiré dans sa direction.

D’après le ministère palestinien de la Santé, l’homme tué, identifié comme Mohammed Moussa, était âgé de 26 ans.

Un porte-parole de ce ministère a indiqué à l’AFP que l’homme circulait en compagnie de sa sœur quand ils ont été visés par les soldats israéliens. La sœur a été touchée à l‘épaule et elle reçoit actuellement des soins, mais sa vie n’est pas en danger, a-t-il précisé.

Parlant à des journalistes sur son lit d’hôpital à Ramallah où elle a été admise, Latifa Moussa, 33 ans, a indiqué que l’incident s’était produit alors qu’elle allait faire des courses avec son frère.

“Il y avait deux soldats postés derrière une barrière et soudain ils ont commencé à tirer sur nous sans aucun avertissement. Mon frère a essayé de me protéger (…)”.

Le décès du Palestinien a été confirmé plus tard après son transfert dans un hôpital israélien.

Selon l’armée israélienne, aucun soldat n’a été touché dans cet incident.

Depuis octobre 2015, Israël, Jérusalem et les Territoires palestiniens occupés sont secoués par des violences sporadiques qui ont causé la mort d’au moins 303 Palestiniens ou Arabes israéliens, 51 Israéliens, deux Américains, deux Jordaniens, un Erythréen, un Soudanais et une Britannique, selon un décompte de l’AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont les auteurs ou auteurs présumés d’attaques anti-israéliennes, commises pour un grand nombre à l’arme blanche par de jeunes gens isolés.

D’autres ont été tués lors d’affrontements avec l’armée ou par des raids de l’aviation israélienne sur la bande de Gaza.

Lundi, sept Palestiniens ont trouvé la mort et 12 autres ont été blessés dans la destruction à l’explosif par Israël d’un tunnel reliant l’enclave palestinienne à son territoire.

Deux des hommes tués faisaient partie de la branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas qui contrôle ce territoire tandis que les cinq autres étaient des membres présumés du Jihad islamique, un groupe radical allié au Hamas, selon les deux groupes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.