DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crans Montana Forum : les femmes au coeur de la lutte contre la radicalisation

Les femmes sont au coeur de la lutte contre la radicalisation des jeunes et de la gestion de l’immigration clandestine.

Vous lisez:

Crans Montana Forum : les femmes au coeur de la lutte contre la radicalisation

Taille du texte Aa Aa

Les femmes sont au coeur de la lutte contre la radicalisation des jeunes et de la gestion de l’immigration clandestine. Pour protéger les victimes et favoriser le leadership féminin un débat a eu lieu à Bruxelles dans le cadre du forum des femmes africaines organisé par “le Crans Montana Forum:http://www.cmf.ch/

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, les femmes et les enfants représentent presque 60% des réfugiés. Les enfants représentent une population très vulnérable pour qui l’Italie a mis un place un mécanisme spécifique de protection.

“Nous avons adopté un projet de loi spécial pour ces enfants, pour les intégrer, pour qu’ils soient adoptés par des familles et qu’ils aient accès à l‘éducation et à l‘école”, explique Linda Lanzillotta, vice-présidente du Sénat.

La situation est encore pire quand il s’agit de femmes et d’enfants issus de minorités. Les Yézidis, en Irak et en Syrie, constituent l’un de ces cas, avec Daech qui les utilisent comme esclaves sexuels.

Lamia Hajib Bachar qui a survécu à cela mais plus de 3.000 femmes ne sont toujours pas libérées et elles ne voient pas vraiment d’avancées.

“La situation des refugies Yezidis est très grave, specialement ceux qui sont situés en Irak. Jusqu’a aujourd’hui rien n’a été fait pour les aider et les protéger”, explique Lamia Haji Bachar, militante des droits de l’homme en Irak.

Pendant le forum, de nombreux experts ont demandé plus d’investissements dans les programmes pour habiliter les femmes. Leur donner par exemple plus de ressources pour lutter contre la radicalisation dans leur famille et à l‘école.

Hajbouha Zoubeir a cité l’exemple d’un projet qui est cours au sud du Maroc mais qui pourrait avoir un impact à plus large échelle.

“C’est la Technopole Forum El Oued qui aura pour but de développer, de contribuer au dévelopment de la situation des jeunes par la recherche et le développement, mais aussi par la création et la formation, de l‘éducation, des start ups, des business pour les jeunes, mais aussi pour toute l’Afrique sub-saharienne”, explique Hajbouha Zoubeir.

Pour l’Union Européenne, il s’agit d’encourager les partenariats avec les pays développés pour créer des emplois au niveau local et de créer des voies légales vers l’Europe.