DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Royaume-Uni et Israël célèbrent les 100 ans de la déclaration Balfour

Des célébrations qui ne plaisent pas à tous.

Vous lisez:

Le Royaume-Uni et Israël célèbrent les 100 ans de la déclaration Balfour

Taille du texte Aa Aa

Elle est considérée comme l’acte fondateur, de ce qui sera quelques décennies plus tard, l’Etat d’Israël. Il y a cent ans, le 2 novembre 1917, Lord Balfour, Premier ministre britannique de l’époque faisait, cette déclaration : « Le Gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l‘établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif ».

Un acte de naissance pour certains, de trahison pour d’autres, et qui sera célébré jeudi à Londres. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou fera le déplacement pour l’occasion. En décembre dernier, Theresa May, Première ministre du Royaume-Uni déclarait à la tribune du “Conservative Friends of Israel” : « Cette déclaration démontre le rôle vital de la Grande-Bretagne dans la création d’une patrie pour le peuple juif
Et c’est un anniversaire que nous marquerons, en novembre, avec fierté. Ce pays, Israël, né grâce à cette lettre et des efforts de tant de gens, est remarquable, car c’est lorsque vous marchez dans Jérusalem ou Tel-Aviv que vous voyez un pays où les gens de toutes les religions et de toutes les sexualités sont libres et égaux, aux yeux de la loi ».

Mais tous ne font pas l’éloge de la société israélienne : depuis le Royaume-Uni, 120 personnes ont entamé une marche de plus de 3 000 jusqu’à Jérusalem, pour demander pardon aux Palestiniens. Pour marquer l’occasion, d’autres ont choisi la satire, comme cette parodie de banquet anglais organisée à Béthléem, sur les territoires occupés, par l’artiste Banksy.