DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tabac ou congés en plus? Le dilemme des salariés fumeurs d'une firme japonaise

Vous lisez:

Tabac ou congés en plus? Le dilemme des salariés fumeurs d'une firme japonaise

Tabac ou congés en plus? Le dilemme des salariés fumeurs d'une firme japonaise
Taille du texte Aa Aa

Une entreprise japonaise offre à ses salariés non-fumeurs six jours de congés payés supplémentaires, en récompense de leur temps de travail jugé légèrement plus élevé que celui de leurs collègues fumeurs, a confirmé mercredi à l’AFP un porte-parole de la société.

Piala Inc., une société de marketing en ligne installée à Tokyo et comptant 120 salariés, a lancé ce programme en septembre, après qu’un salarié s‘était plaint du fait que ses collègues fumeurs travaillaient moins longtemps, d’après lui, en raison de leurs fréquentes pauses cigarette, selon le porte-parole interrogé par l’AFP.

“Comme nos bureaux sont situés au 29ème étage (…), cela prend au moins 10 minutes de descendre au rez-de-chaussée dans la salle fumeur du bâtiment et de revenir” sur son lieu de travail, a-t-il précisé.

“En même temps, il est vrai que les conversations dans la salle fumeur tournent généralement autour du travail” et que les fumeurs “y échangent des idées et se consultent”, a-t-il ajouté.

“C’est pourquoi nous avons décidé qu’il serait mieux de récompenser (les non-fumeurs, NDLR) plutôt que de punir les fumeurs” a expliqué le porte-parole.

Le programme a commencé à porter ses fruits: depuis son lancement le 1er septembre, 4 salariés sur 42 fumeurs dans la société ont renoncé à leurs pauses cigarette.

“S’ils tiennent leur promesse durant un an, ils recevront 6 jours supplémentaires de congés payés”, selon le porte-parole.

Les Japonais fument moins que par le passé, mais la pression sociale pour arrêter le tabac est moins élevée que dans la plupart des pays du monde occidental.

Environ 28% des hommes japonais sont fumeurs, et 9% des femmes, selon le ministère de la Santé, contre environ la moitié des hommes et légèrement plus que 10% des femmes il y a 20 ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.