DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Comment sauver l'accord de Paris sur le climat ?

L'accord de la COP21 est-il déjà enterré?

Vous lisez:

Comment sauver l'accord de Paris sur le climat ?

Taille du texte Aa Aa

Il y a deux ans, à l’issue de la COP21 à Paris, l’enthousiasme et la bonne volonté se lisait sur toutes les lèvres. Mais à l’aube de la COP23 de Bonn, l’ambiance est moins festive. Selon un rapport des Nations Unies, si rien ne change, l’atmosphère pourrait de se réchauffer de 3 degrés ou plus d’ici la fin du siècle. Bien loin de l’objectif censé limiter le réchauffement en-dessous de 2 degrés.

Pire, cette étude ne prend pas en compte un éventuel retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris. Pourtant les USA sont le deuxième plus gros pollueur de la planète. Les déclarations de Donald Trump sont un véritable défi pour la viabilité de l’accord sur le climat. Sans le partenaire américain, les autres signataires vont devoir redoubler d’efforts.

Quels scénarios possibles pour la survie de l’accord de Paris? Nous avons interrogé Milan Elkerbrout, expert au Centre d‘études des politiques européennes.

- Euronews: “A l’aube de la COP23, l’annonce du président Trump de retirer les USA de l’accord de Paris risque de changer la donne. Est-ce que cela met en danger l’ensemble du projet?”

- Milan Elkerbrout: “Suite à l’annonce de Trump, il n’aurait pas été étonnant que tout le monde pense que l’accord était enterré. Mais en fait, la plupart des signataires ont insisté sur l’importance de cet accord. Même aux USA, plusieurs entités fédérées ont affirmé qu’elles appliqueraient l’accord de Paris, comme la Californie ou la ville de New-York. Ils peuvent avoir une grande influence sur les émissions internes au pays.”

- Euronews: “Est-ce qu’il y a des voix européennes qui s‘élèvent pour sauver l’accord? L’Allemagne, la France et la Suède se battent pour abolir le charbon et réduire les émissions, alors que la Pologne, qui a une industrie du charbon très puissante, tente de préserver ses intérêts. Comment trouver un compromis stable et durable?”

- Euronews: “A l’aube de la COP23, l’annonce du président Trump de retirer les USA de l’accord de Paris risque de changer la donne. Est-ce que cela met en danger l’ensemble du projet?”

- Milan Elkerbrout: “Suite à l’annonce de Trump, il n’aurait pas été étonnant que tout le monde pense que l’accord était enterré. Mais en fait, la plupart des signataires ont insisté sur l’importance de cet accord. Même aux USA, plusieurs entités fédérées ont affirmé qu’elles appliqueraient l’accord de Paris, comme la Californie ou la ville de New-York. Ils peuvent avoir une grande influence sur les émissions internes au pays.”

- Euronews: “Est-ce qu’il y a des voix européennes qui s‘élèvent pour sauver l’accord? L’Allemagne, la France et la Suède se battent pour abolir le charbon et réduire les émissions, alors que la Pologne, qui a une industrie du charbon très puissante, tente de préserver ses intérêts. Comment trouver un compromis stable et durable?”
sortir de l‘ère du charbon de façon plus progressive. Donc à l‘échelle européenne, vous n’aurez jamais une seule approche pour un secteur en particulier.”

- Euronews: “Comment faire en sorte que l’Union européenne joue un rôle de leader dans ce processus? Est-ce une question d’argent, de temps ou d’objectifs réalistes?”

- Milan Elkerbrout: “La concurrence industrielle est très importante et chaque pays veut préserver la compétitivité de ses entreprises. Personne ne veut de politiques climatiques où les producteurs européens seraient désavantagés par rapport aux autres producteurs dans le monde qui n’auront peut-être pas des règles aussi contraignantes. Donc l’aspect monétaire est central et ça a toujours été le cas.”