DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gaza: le bilan monte à 12 morts dans la destruction d'un tunnel par Israël

Vous lisez:

Gaza: le bilan monte à 12 morts dans la destruction d'un tunnel par Israël

Gaza: le bilan monte à 12 morts dans la destruction d'un tunnel par Israël
Taille du texte Aa Aa
Le bilan de la destruction lundi par Israël d'un tunnel reliant la bande de Gaza à Israël est monté à douze morts, le groupe radical Jihad islamique annonçant vendredi la mort de cinq Palestiniens supplémentaires. Allié au mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza, le Jihad islamique a précisé que cinq combattants coincés dans ce tunnel étaient morts. Le précédent bilan donné lundi avait fait état de sept morts. Deux des hommes tués faisaient partie de la branche armée du Hamas tandis que les dix autres étaient des membres du Jihad islamique, ont confirmé les deux groupes. Depuis la destruction du tunnel, Israël a refusé à la Défense civile palestinienne l'accès au site pour chercher d'éventuels survivants. Le Comité international de la Croix-Rouge a demandé à l'Etat hébreu d'autoriser cet accès mais Israël a réclamé pour cela des avancées concernant les civils israéliens et les corps de soldats retenus par le Hamas à Gaza. En avril 2016, l'armée israélienne avait affirmé avoir détruit un tunnel similaire d'infiltration en territoire israélien. Il s'agissait alors du premier incident du genre depuis la guerre dévastatrice de l'été 2014, lors de laquelle le Hamas avait eu recours aux tunnels pour mener des attaques en Israël. A l'époque, Israël avait justifié son opération militaire contre la bande de Gaza par la volonté de faire cesser les tirs de roquettes sur son territoire mais aussi de détruire ces tunnels creusés sous l'enclave palestinienne. L'opération israélienne avait fait 2.251 morts dont 551 enfants côté palestinien selon l’ONU, et 74 morts côté israélien, dont 68 soldats. Fin 2016, une enquête interne de l'armée israélienne avait estimé que l'Etat hébreu n'était pas préparé à la menace des tunnels utilisés par le Hamas à l'été 2014, donnant du crédit à des reproches en ce sens formulés contre le gouvernement de Benjamin Netanyahu.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.