DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour de France 2018: Movistar envisage d'aligner le duo Quintana-Landa

Vous lisez:

Tour de France 2018: Movistar envisage d'aligner le duo Quintana-Landa

Tour de France 2018: Movistar envisage d'aligner le duo Quintana-Landa
Taille du texte Aa Aa
Movistar envisage d'aligner sur le Tour de France 2018 le duo inédit Nairo Quintana-Mikel Landa, voire également le vétéran Alejandro Valverde, afin de jouer la victoire finale face à l'armada Sky de Chris Froome, a déclaré vendredi le manager de l'équipe espagnole Eusebio Unzué. "Une idée de départ serait d'aller au Tour de France avec les trois (leaders). Rien n'est écarté. On pourrait aligner les trois, après que l'un d'eux passe par le Tour d'Italie", a expliqué le dirigeant lors d'une rencontre avec la presse à Pampelune (nord de l'Espagne). Landa, recrue phare de Movistar et 4e de la Grande Boucle 2017, a quitté Sky pour pouvoir devenir leader sur les grandes courses de trois semaines. Les ambitions du jeune Espagnol (27 ans) ont néanmoins empiété sur les prérogatives du Colombien Quintana (27 ans), vainqueur du Tour d'Italie 2014 et du Tour d'Espagne 2016. Ce dernier a rappelé dans une récente interview qu'il serait leader sur le Tour, ce qui a conduit Landa à répondre par voie de presse qu'il aurait préféré "un autre accueil". "De l'extérieur, on veut semer un certain malaise mais ce n'est pas un adversaire, c'est un coéquipier", a dédramatisé Quintana vendredi, ajoutant qu'il "aimerait" que Landa l'accompagne sur le Tour. "Nous y serons sûrement tous les deux", a-t-il ajouté devant les journalistes. Pour sa part, Alejandro Valverde (37 ans) a fait savoir le mois dernier qu'il comptait plutôt viser Giro, Vuelta et Championnats du monde en 2018. Avant cette nouvelle saison, Movistar a érigé la victoire dans le Tour de France en objectif majeur. "J'ai gagné d'autres courses, j'ai gagné le Giro et la Vuelta et je rêve de gagner le Tour de France", a souligné Quintana, qui juge Froome, quadruple vainqueur, de moins en moins dominateur. "On voit que ses coups de poing sur la table sont de plus en plus minimes", a analysé le petit grimpeur. "Il reste fort. Mais on voit d'autres coureurs qui gagnent du terrain." Le Colombien, qui prévoit un "calendrier de moindre intensité" en 2018 afin d'arriver à 100% au grand rendez-vous de juillet, a précisé qu'il comptait débuter sa saison en février lors de la nouvelle course par étapes colombienne "Colombia Oro y Paz".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.