DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : droit du sang contre droit du sol

Environ 2.000 militants d'extrême-droite ont manifesté à Rome contre le projet de loi visant à accorder la citoyenneté italienne aux enfants d'immigrés.

Vous lisez:

Italie : droit du sang contre droit du sol

Taille du texte Aa Aa

Des fumigènes, une sono poussée à fond et des slogans hostiles à l’immigration : voilà ce qu’on pouvait voir et entendre ce samedi après-midi dans les rues de Rome.

Environ 2.000 militants d’extrême-droite ont répondu à l’appel du parti néo-fasciste Forza Nuova (Force Nouvelle) pour dénoncer la proposition de loi visant à accorder la citoyenneté aux enfants d’immigrés nés en Italie ou y ayant passé au moins 5 de leurs 12 premières années.

“Nous croyons”, dit cette jeune manifestante, “que l’on doit être né Italien. En somme, être Italien signifie que l’on doit avoir du sang italien. Nous ne pouvons pas donner la citoyenneté italienne, nous ne pouvons pas brader nos racines, notre culture.”

Le droit du sang doit primer sur le droit du sol, prévient aussi le président du parti, Roberto Fiore : “Forza Nuova est ici pour montrer que la patrie, la patrie italienne, est toujours vivante. Et montrer que le peuple italien va se rebeller contre les gens qui essayent de détruire notre patrie.”

400 policiers avaient été déployés pour encadrer cette “Marche des patriotes” organisée aussi pour commémorer le 95ème anniversaire de l’accession au pouvoir de Benito Mussolini.