DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: limogeage du chef de l'assistance vidéo à l'arbitrage, accusé de favoritisme

Vous lisez:

Allemagne: limogeage du chef de l'assistance vidéo à l'arbitrage, accusé de favoritisme

Taille du texte Aa Aa
Hellmut Krug, le patron du centre de contrôle chargé de superviser l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) à l'essai cette saison en Allemagne, a été démis de ses fonctions lundi par la Fédération (DFB), accusé d'avoir favorisé Schalke, son équipe préférée. La DFB a nommé en remplacement l'ancien arbitre de haut niveau Lutz Michael Fröhlich, qui a promis dans un communiqué "de la transparence dans les procédures" mises à mal par la presse allemande ces derniers jours. Le quotidien Bild a affirmé que Krug est intervenu deux fois dans le même match de Bundesliga pour favoriser Schalke contre Wolfsburg (1-1) le 28 octobre, lorsqu'il y avait une décision à prendre sur un penalty. Lundi, le magazine spécialisé Kicker a fait sa couverture sur la VAR qui cristallise depuis plusieurs semaines de nombreuses critiques en Allemagne. "Je pense que nous avons la mauvaise personne à Cologne", où le centre de contrôle est installé, a réagi le directeur sportif d'Augsbourg Stefan Reuter. Krug a nié les accusations de favoritisme. "Pour moi, c'est important que l'arbitre garde ses responsabilités sur le terrain et que les joueurs, comme les spectateurs, ont confiance en lui", a expliqué son successeur, Lutz Michael Fröhlich. La VAR a provoqué des mécontentements depuis son utilisation cette saison en Bundesliga, notamment en raison du délai allongé dans la prise de décision, le temps que l'arbitre consulte son assistant vidéo. Fin octobre dans une directive, la DFB a demandé globalement aux assistants vidéo d'intervenir plus souvent, même si l'arbitre n'a pas commis d'erreur manifeste.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.