DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athlète de l'année: une finale entre Farah, Van Niekerk et Barshim

Vous lisez:

Athlète de l'année: une finale entre Farah, Van Niekerk et Barshim

Taille du texte Aa Aa
Le Britannique Mo Farah, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk et le Qatari Mutaz Essa Barshim sont les trois finalistes pour le prix de l'athlète de l'année 2017 qui sera décerné le 24 novembre par la Fédération internationale à Monaco, a annoncé lundi l'IAAF. Les trois athlètes sont en lice pour succéder à la légende du sprint Usain Bolt, parti à la retraite à l'issue de la saison et sacré à six reprises (2008, 2009, 2011, 2012, 2013, 2016), un record. Barshim, deuxième sauteur en hauteur de tous les temps (2,43 m), a remporté la médaille d'or aux Mondiaux de Londres en août, tout comme Farah sur 10.000 m (avec l'argent sur 5.000 m), et Van Niekerk, détenteur du record du monde du 400 m (43 sec 03), sur le tour de piste. Chez les dames, l'Ethiopienne Almaz Ayana, championne olympique et du monde du 10.000 m, tentera de se succéder à elle-même. Elle aura comme concurrentes la Grecque Ekaterini Stefanidi, médaille d'or aux JO-2016 et aux Mondiaux de Londres au saut à la perche, et la Belge Nafissatou Thiam, elle aussi auteur du doublé olympique et mondial à l'heptathlon et désignée en 2016 "étoile montante de l'année". Les finalistes ont été sélectionnés parmi une liste de 10 athlètes à l'issue d'un vote effectué par les membres du Conseil de l'IAAF, du public et de la famille de l'athlétisme.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.