DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hand: le PSG chute pour la première fois de la saison à Nîmes

Vous lisez:

Hand: le PSG chute pour la première fois de la saison à Nîmes

Hand: le PSG chute pour la première fois de la saison à Nîmes
Taille du texte Aa Aa
Le PSG a chuté pour la première de la saison mercredi à Nîmes, 26 à 24, lors de la 8e journée du Championnat de France de handball, laissant Montpellier seul leader. Les Parisiens s'attendaient à un piège dans la grosse ambiance de la salle du Parnasse, surtout en l'absence de Luka Karabatic, Luc Abalo et Daniel Narcisse, blessés, d'autant que les Gardois avaient réussi un excellent début de saison (1 seule défaite). Ils ont été servis. Les champions en titre avaient pourtant gagné leur six premiers matchs et fait encore forte impression en Ligue des champions dimanche contre les Polonais de Kielce. Mais ils ont succombé face à l'envie supérieure de l'USAM et à l'euphorie de Rémi Desbonnet, le meilleur gardien de D1 depuis le début de la saison. "On savait que ça allait être dur, ils ont mis plus d'ingrédients pour gagner un match de haut niveau. On a été catastrophique ce soir et moi le premier (2 buts sur 12 tirs). C'est interdit de faire des matchs comme ça. Luka nous a manqué mais on ne va pas se cacher derrière ça", a déclaré l'arrière Nedim Remili au micro de BeInSports. Paris n'avait pas marqué aussi peu de buts depuis la finale de la Ligue des champions contre le Vardar Skopje en mai et devra réagir dès dimanche dans le match au sommet contre les Hongrois de Veszprem. - Nantes encore battu - Grâce à cet exploit, les Nîmois sont deuxièmes au classement, à égalité avec le PSG, et à un point de Montpellier, qui s'est imposé contre Saran (32-29) grâce à l'efficacité de Jean-Loup Faustin (8 buts) et de Valentin Porte (6). Le MHB est le dernier club invaincu en Championnat (7 victoires, 1 nul). Nîmes a pris cinq buts d'avance (20-15) avant de subir un panne offensive qui a permis aux Parisiens de revenir (24-24). Mais Nîmes a su donner le dernier coup de rein pour réussir l'exploit qui lui avait échappé l'an passé alors qu'il avait compté neuf buts d'avance sur le PSG. "C'est que du bonheur et du plaisir, on a fait un match complet, personne ne s'y attendait. On a mis les ingrédients avec le staff et ce magnifique public. On est un groupe de frangins qui se disent les choses en face et qui sont ensemble pour aller à la guerre", a déclaré le tout jeune Elohim Prandi, 19 ans, auteur du dernier but qui a mis les Nîmois à l'abri dans la dernière minute. Pendant ce temps, Nantes s'est enfoncé dans le marasme en s'inclinant à Ivry 30 à 29. C'est déjà la quatrième défaite du "H" cette saison, soit autant que durant toute l'année dernière. Les Nantais ne sont que septièmes, à sept points de Montpellier, et peuvent presque dire adieu à leurs espoirs de titre. Chambéry a confirmé son regain en l'emportant pour la deuxième journée d'affilée, à Massy (31-30), à qui il laisse la lanterne rouge.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.