DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

F1: Felipe Massa "très fier de ma carrière"

Vous lisez:

F1: Felipe Massa "très fier de ma carrière"

F1: Felipe Massa "très fier de ma carrière"
Taille du texte Aa Aa
Le Brésilien Felipe Massa (Williams), qui disputera son avant-dernier Grand Prix dimanche dans son pays d'origine, s'est dit jeudi "très fier de (sa) carrière" en Formule 1, débutée en 2002 et récompensée par 41 podiums, 11 victoires et 16 pole positions. Q: Nous revoilà au GP du Brésil et vous faites pour la deuxième année consécutive vos adieux à la F1. Cette fois-ci est-elle la bonne? R: "Oui! C'est la deuxième fois que je fête ma retraite au Brésil mais c'est pour sûr la dernière en Formule 1. J'ai hâte de retrouver le plaisir de courir à la maison et de m'amuser sur le circuit sur lequel j'ai grandi pour la dernière fois dans une F1. J'espère que la course sera bonne et que nous terminerons sur un bon résultat. (...) Ca serait le plus important, après ce qui s'est passé l'an dernier (après son abandon, il avait été longuement ovationné par le public et le paddock, ndlr), et quelque chose que je n'oublierais jamais. Ce que j'ai vécu l'an dernier, je n'aurais jamais pensé le vivre dans ma carrière. C'est plus qu'assez. La seule chose que j'espère maintenant est une bonne course. Je ne planifie jamais vraiment rien donc on verra ce que j'inventerai après ce que j'espère être un bon résultat." Q: Comment décririez-vous votre carrière? R: "Je pense que j'ai eu une carrière plutôt réussie, que je n'aurais jamais pensé avoir quand j'étais enfant. La F1 était mon rêve et je l'ai réalisé, j'ai gagné des courses, je me suis battu pour un titre de champion du monde jusque dans les derniers mètres (en 2008, ndlr). Je suis peut-être le pilote qui s'est approché le plus près d'un sacre (sans l'obtenir), donc je suis très fier de ma carrière. Qu'elle vaille un 7, un 8 ou un 9, ça m'importe peu. Je suis très fier de ce que j'ai fait, heureux de tout ce que j'ai appris, de tous les gens que j'ai rencontrés. Les gens me respectent et c'est le plus important. J'ai de très bonnes relations avec la plupart des gens avec lesquels je travaille, même brièvement. Je suis très heureux de ce que j'ai réalisé, j'en ai encore beaucoup à faire mais je quitte la F1 la tête haute et c'est le plus important." Q: Quels ont été les moments forts de votre ultime saison? R: "Il n'y en a pas eu d'incroyables, pour être honnête. Nous avons mieux commencé la saison que nous ne l'avons terminée. La voiture était plus compétitive au début qu'à la fin donc, en termes de développement, ça n'a pas été génial cette année. Mais j'ai vraiment apprécié piloter la voiture développée après le changement de réglementation technique à l'intersaison. C'est très plaisant. Malheureusement, j'ai été malchanceux lors de certaines courses où j'aurais pu marquer beaucoup de points, pas par ma faute mais à cause de problèmes avec la voiture. J'espérais, je crois, que nous serions plus compétitifs que ça mais je me suis amusé. Je suis heureux d'avoir su tirer le meilleur de cette voiture quand je n'avais pas de problèmes. Ce sera agréable de se souvenir de cette saison, d'avoir piloté cette voiture-là dans quelques années." Q: Quels sont vos projets pour l'avenir? R: "Je veux continuer de piloter, de m'amuser sur la piste. C'est ce que je fais depuis mes huit ans et c'est mon travail depuis longtemps déjà. Quand votre métier est de piloter en compétition, c'est beaucoup d'émotion et vous vous amusez beaucoup, donc j'espère retrouver une catégorie dans laquelle je prends du plaisir, comme je l'ai fait en F1 pendant longtemps. Je vais avoir du temps pour y penser, trouver la catégorie qui me convient. On verra." Propos recueillis en conférence de presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.