Forcadell, la présidente du parlement catalan jugée

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Forcadell, la présidente du parlement catalan jugée

<p>Sous les cris des manifestants pour et contre l’indépendance, Carme Forcadell, la présidente du Parlement de Catalogne, est arrivée jeudi matin à la Cour suprême de Madrid. Un juge doit décider si elle doit être incarcérée dans une enquête pour “rébellion”, délit passible de 15 à 30 ans de prison en Espagne. L’indépendantiste est entendue par le juge aux côtés de cinq autres élus. Tous sont soupçonnés d’avoir suivi “une stratégie concertée en vue de déclarer l’indépendance”.</p> <p>Selon le Parquet, cette stratégie aurait démarré bien avant la déclaration officielle d’indépendance du Parlement catalan le 27 octobre. C’est Carme Forcadell, elle-même qui avait compté, un à un, les bulletins des élus qui avaient voté pour la sécession, 70 sur 135, un fait sans précédent en Espagne. </p> <p>Cette déclaration officielle d’indépendance du Parlement catalan a été annulée mercredi par la Cour constitutionnelle dans la plus grave crise qu’ait connue l’Espagne en 40 ans de démocratie.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="und" dir="ltr">El Ple del <a href="https://twitter.com/parlament_cat?ref_src=twsrc%5Etfw"><code>parlament_cat</a> aprova la resolució sobre la declaració dels representants de Catalunya. <a href="https://t.co/zbQR9dO8uO">pic.twitter.com/zbQR9dO8uO</a></p>— Carme Forcadell (</code>ForcadellCarme) <a href="https://twitter.com/ForcadellCarme/status/923907442643218433?ref_src=twsrc%5Etfw">27 octobre 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p>