DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Glyphosate : les États membres de l'UE n'ont pas trouvé d'accord

L'arbitrage est donc délégué à un comité d'appel spécifique.

Vous lisez:

Glyphosate : les États membres de l'UE n'ont pas trouvé d'accord

Taille du texte Aa Aa

L’avenir du glyphosate toujours en suspens. Les États membres de l’UE n’ont pas trouvé d’accord, ce jeudi, sur le renouvellement de la licence de l’herbicide. La Commission européenne avait pourtant proposé une durée de réutilisation réduite : 5 nouvelles années au lieu de 10, pour rassurer les Etats les plus réticents :

“Nous ne nous attendons pas à ce que la position des États membres change à ce stade. La Commission devrait nous écouter maintenant et modifier sa proposition pour interdire le glyphosate. Et d’après ce que nous savons sur les positions du comité d’appel sur des questions comme les OGM ou les pesticides, en général, elles ne changent pas” commente Franziska Achterbere, déléguée à la sécurité alimentaire de l’ONG Greenpeace pour l’UE.

Sans l’accord des États membres, ce sera donc au tour d’un comité d’appel de statuer sur la question du glyphosate fin novembre. Une question essentielle pour les pays où l’influence de l’industrie chimique est prépondérante : ““Je constate que certains Etats membres ont changé d’avis du bon côté. Je voudrais bien en voir d’autres mais ça veut dire que ces Etats, et je pense évidemment à l’Allemagne, doivent confronter leur industrie chimique en disant: les gars le monde est en train de changer”, a déclaré Philippe Lamberts, eurodéputé écologiste.

Le glyphosate, ingrédient de l’herbicide Roundup, a été classé comme “cancérogène probable” par une agence de l’Organisation mondiale de la santé.