DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Transat Jacques-Vabre: Sodebo Ultim' prend de vitesse le Maxi de Rothschild

Vous lisez:

Transat Jacques-Vabre: Sodebo Ultim' prend de vitesse le Maxi de Rothschild

Transat Jacques-Vabre: Sodebo Ultim' prend de vitesse le Maxi de Rothschild
Taille du texte Aa Aa
Quelle surprise ! Le bateau le plus rapide jamais mis sur l'eau, le Maxi Edmond de Rothschild a perdu la tête de la course, se faisant doubler par son principal rival, Sodebo Ultim', 4 jours après le départ de la Transat Jacques-Vabre (TJV). Le duo de tête de cette course transatlantique en double joue à un jeu très serré mais l'avantage ne sera décisif qu'après avoir passé le Pot-au-Noir, porte d'entrée dans l'hémisphère sud. Cela devrait se faire vendredi et le premier à en sortir a de fortes chances - sauf avarie - d'arriver en vainqueur à Salvador de Bahia (Brésil). Le maxi-trimaran de la catégorie des Ultimes, le Maxi Edmond de Rothschild, skippé par Sébastien Josse et Thomas Rouxel, pointait jeudi à 16h00 (15h00 GMT) à 62,71 milles nautiques (environ 116 km) derrière Sodebo Ultim', maxi-trimaran légèrement vieillissant de Thomas Coville et Jean-Luc Nélias. Sodebo Ultim' a profité d'un virement de bord du Maxi Edmond de Rothschild pour lui passer devant. Partie du Havre dimanche, la flotte de 37 bateaux - répartis sur 4 catégories (Ultime, Multi50, Imoca, Class40) - a perdu 2 concurrents jeudi: Campagne de France (un monocoque Class40), qui a abandonné suite à une sérieuse avarie du safran, et Drekan Groupe (un Multi50), qui a chaviré au large des Açores. Les 2 skippers de Drekan Groupe, Eric Defert et Christopher Pratt, ont été récupérés sains et saufs par un cargo néerlandais. "Quand ça arrive, il n'y a pas de seconde chance. J'ai senti partir le bateau, il a basculé par l'avant, il a tapé le mât, le mât n’a pas cassé. J’ai eu peur, j’ai appelé Chris et heureusement je l’ai entendu frapper sur le panneau", a raconté Defert. "Le sauvetage fut épique car il y avait beaucoup de mer et du vent. Leur bateau (du cargo néerlandais) n’avait qu’un petit moteur de 15ch. Ils sont venus à 3 nous sauver et parmi eux, il y avait un gars dont c’était l’anniversaire. Tu te rends compte, son cadeau ça a été de sauver deux vies…", a soufflé Defert. Classement jeudi à 16h00 (15h00 GMT): MULTICOQUES Ultime 1. Sodebo Ultim' (Thomas Coville/Jean-Luc Nélias - FRA/FRA) à 2183,9 de l'arrivée 2. Maxi Edmond de Rothschild (Sébastien Josse/Thomas Rouxel - FRA/FRA) à 62,71 du 1er 3. Prince de Bretagne (Lionel Lemonchois/Bernard Stamm - FRA/SUI) à 862,69 milles Multi50 1. Arkema (Lalou Roucayrol/Alex Pella - FRA/ESP) à 2868,8 milles de l'arrivée 2. Fenêtréa - Mix Buffet (Erwan Le Roux/Vincent Riou - FRA/FRA) à 4,38 milles du 1er 3. Réauté chocolat (Armel Tripon/Vincent Barnaud - FRA/FRA) à 146,01 milles MONOCOQUES Imoca 1. St Michel - Virbac (Jean-Pierre Dick/Yann Eliès - FRA/FRA) à 2933,4 milles de l'arrivée 2. SMA (Paul Meilhat/Gménolé Gahinet - FRA/FRA) à 36,44 milles du 1er 3. Des voiles et vous! (Morgan Lagravière/Eric Peron - FRA/FRA) à 48,27 milles Class40 1. Imerys Clean Energy (Phil Sharp/Pablo Santurde - GBR/ESP) à 3271,9 milles de l'arrivée 2. V and B (Maxime Sorel/Antoine Carpentier - FRA/FRA) à 3301,1 milles du 1er 3. Aïna Enfance & Avenir (Aymeric Chappellier/Arthur Le Vaillant - FRA/FRA) à 33,89 milles
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.