DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'avenir du glyphosate toujours discuté en Europe

L'avenir du glyphosate, et donc du très répandu herbicide Round Up toujours en jeu en Europe, les Etats membres n'ont pas trouvé d'accord sur le renouvellement de son autorisation pour 5 ans

Vous lisez:

L'avenir du glyphosate toujours discuté en Europe

Taille du texte Aa Aa

Les 28 Etats membres de l’Union européenne toujours pas d’accord entre eux sur le glyphosate. La proposition de la commission européenne a été rejetée par la majorité qualifiée. Bruxelles avait proposé de renouveler pour 5 ans et non plus 10 ans la licence du glyphosate. Cet herbicide controversé, est taxé de “cancérigène propable” par le Centre international de recherche sur le cancer depuis deux ans, alors que les agences européennes en charge de la sécurité des aliments (EFSA) et des produits chimiques (ECHA) estiment les preuves insuffisantes. Fin octobre, le Parlement européen avait demandé l’interdiction progressive du glyphosate d’ici 5 ans, pour l’usage domestique et pour l’usage agricole.

Pour les adversaires du glyphosate, comme le directeur de la campagne d’Avaaz, Luis Morago, le principe de précaution doit prévaloir :

Cette décision doit déterminer l’avenir du glyphosate en Europe et les gens sont inquiets. Des actions comme celles-ci montrent que les gens se préoccupent de l’impact du glyphosate sur leur santé et celle de leurs enfants, qu’ils veulent une interdiction du glyphosate.

Il reste 5 semaines avant l’expiration de la licence d’utilisation du glyphosate en Europe (15 décembre), et Bruxelles fait toujours face à des Etats divisés sur le sujet. La France, notamment, par la voix de Nicolas Hulot, a voté contre.