DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tusk à Varsovie pour commémorer l'indépendance

Vous lisez:

Tusk à Varsovie pour commémorer l'indépendance

Tusk à Varsovie pour commémorer l'indépendance
Taille du texte Aa Aa
Le président du Conseil européen et ancien Premier ministre polonais Donald Tusk est arrivé samedi à Varsovie pour participer à la Fête de l'Indépendance aux côtés du président Andrzej Duda, alors que les relations entre Varsovie et Bruxelles traversent une période de froid. C'est la première fois que M. Tusk y assiste depuis l'arrivée au pouvoir en octobre 2015 de ses adversaires politiques conservateurs dont le gouvernement a été seul à voter contre la réélection de M. Tusk à la présidence du Conseil européen en mars. Plusieurs réformes lancées par ce gouvernement, celles notamment concernant le système judiciaire, ont suscité l'inquiétude et la réprobation de la Commission européenne. S'adressant aux médias à l'aéroport de Varsovie Donald Tusk a déclaré que "la Fête de l'indépendance a toujours été et sera la fête de tous les Polonais et non d'un seul parti. Aucun politicien en Pologne, n'a eu et n'aura de monopole du patriotisme". Le président Duda invite chaque année les anciens chefs de l'Etat et du gouvernement à la fête qui marque la date anniversaire de la renaissance de l'Etat polonais en 1918. Mais c'est la première fois que l'ancien Premier ministre libéral a décidé d'y répondre. Il s'est dit "reconnaissant au président de vouloir faire en sorte que les cérémonies à la veille du centenaire de l'indépendance soient une fête célébrée ensemble et non séparément". "Je dois aussi reconnaître, sans entrer dans les détails, que cette année l'invitation m'est apparue bien plus chaleureuse", a-t-il ajouté. Il s'est dit convaincu que cette fête peut être célébrée "avec le sourire aux lèvres (...) sans cris hostiles et sans poings serrés". Sans mentionner explicitement ses adversaires politiques conservateurs, Donald Tusk a déclaré que "la leçon historique de 1918 est que celui qui sème le conflit intérieur, l'agression, voire la haine entre Polonais, met réellement en péril notre indépendance". La Fête du 11 novembre est marquée en Pologne par une importante "Marche de l'Indépendance" organisée par l'extrême droite mais rejointe par bon nombre de Polonais favorables au gouvernement conservateur nationaliste du parti Droit et Justice (PiS). Cette année, la marche prévue samedi après-midi a été organisée sous un mot d'ordre catholique rassembleur, "Nous voulons Dieu". L'opposition, divisée, a annoncé plusieurs manifestations parallèles, dont les deux les plus importantes sont organisées sous les mots d'ordre d'antifascisme et de défense de la démocratie. Les autorités ont mis en place un important dispositif policier pour empêcher d'éventuels dérapages.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.