DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Judo: 24 heures après son dixième sacre, Riner analyse déjà ses combats

Vous lisez:

Judo: 24 heures après son dixième sacre, Riner analyse déjà ses combats

Judo: 24 heures après son dixième sacre, Riner analyse déjà ses combats
Taille du texte Aa Aa
Moins de vingt-quatre heures après avoir conquis son dixième titre de champion du monde, le phénomène du judo mondial Teddy Riner s'est déjà plongé dans les vidéos de ses combats de la veille: "Il reste toujours des choses à améliorer", a-t-il déclaré à l'AFP, dimanche à Marrakech (Maroc). "Il y a quelques minutes, j'étais en train de regarder les vidéos de mes matches, pour savoir ce que j'aurais pu faire mieux, qu'est-ce qui a manqué", a-t-il expliqué depuis le hall du Palais des congrès de Marrakech qui accueillait ce week-end les Championnats du monde toutes catégories. "Je sais que je peux faire mieux. (...) Il reste toujours des choses à améliorer et c'est bon signe parce que le jour où il n'y aura plus à rien à travailler, ça voudra dire qu'il faudra tourner la page", a-t-il insisté. Un brin obsessionnel Riner ? "Je suis un peu particulier... J'ai des gens autour de moi pour m'aider à couper, à déconnecter", a-t-il rassuré. "Jamais je ne me serais dit que j'aurais réussi à faire de telles choses dans ce sport, même ne serait-ce qu'être une fois champion du monde", a confié le double champion olympique en titre des poids lourds (2012 et 2016), invité à revenir sur l'envergure de son palmarès XXL. "Aujourd'hui, j'en suis à dix titres et je n'ai pas vu le temps passer", a-t-il ajouté. Ce dixième sacre (huit en +100 kg, deux en toutes catégories) en poche, deux mois seulement après le neuvième, ce sont désormais quelques semaines de vacances qui se profilent pour Riner, qui a promis, à l'inverse de sa pause post-Rio, de "faire attention au poids".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.