DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un candidat républicain au Sénat dément des accusations d'agressions sexuelles

Le candidat républicain au Sénat dans l'Alabama, Roy Moore, est visé à son tour par des accusations d'agressions sexuelles. Il pourrait être contraint de retirer sa candidature

Vous lisez:

Un candidat républicain au Sénat dément des accusations d'agressions sexuelles

Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, le candidat républicain au Sénat dans l’Alabama, Roy Moore, est au cœur d’une tempête médiatique, après avoir été visé à son tour par des accusations d’agressions sexuelles. Quatre femmes affirment avoir été victimes des agissements de cet ancien juge, il y a quarante ans, l’une des plaignantes avait 14 ans au moment des faits.

Roy Moore clame son innocence et dénonce une machination politique : “Je n’ai pas fourni de bières ou toute autre boisson alcoolisée à un mineur. Je n’ai pas été coupable d’inconduite sexuelle envers quiconque. Ces allégations interviennent seulement quatre semaines et demi avant les élections du 12 décembre. Alors pourquoi maintenant ?”

Le slogan “No Moore”, en forme de jeu de mots, a été entonné par des habitants de l’Alabama. D’autres appellent au respect de la présomption d’innocence :

“Vous pouvez suspecter qui vous voulez. Mais tant que la culpabilité n’est pas prouvée, on est innocent. C’est la loi américaine qui a renvoie à la loi biblique.”

“J’espère que le peuple d’Alabama va réagir et élire quelqu’un de décent.”

Lâché par plusieurs ténors républicains, Roy Moore pourrait être contraint de retirer sa candidature à l‘élection sénatoriale. L’enjeu est aussi politique : la perte d’un siège au Sénat réduirait à une seule voix la majorité républicaine.