DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journaliste assassinée, "Paradise papers" : Malte dans le collimateur de Bruxelles

Les bavures s'accumulent pour l'île méditerranéenne.

Vous lisez:

Journaliste assassinée, "Paradise papers" : Malte dans le collimateur de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Malte est-elle dans le viseur de l’Union européenne ? Après l’assassinat d’une journaliste d’investigation en octobre, et le scandale des « Paradise Papers », le Parlement a décidé d’envoyer sur l’île une commission formée de 8 eurodéputés. Ils seront chargés d’évaluer l’état de droit sur place et la légalité des pratiques financières et fiscales maltaises. Mercredi, le Parlement devrait voter l’ouverture de pourparlers avec le gouvernement de Malte :

“Malheureusement, ce que nous voyons au Parlement européen, c’est un parlement qui agit en tant que juge et jury sans vraiment regarder en profondeur les faits. Ce qu’il s’est passé au cours des 4 dernières années à Malte, défie totalement l’argumentation qui faite ici au Parlement européen”, a déclaré Miriam Dalli, eurodéputée socialiste maltaise.

Une résolution qui n’a pas obtenu l’aval du groupe socialiste au Parlement européen, groupe, dont est membre le Parti travailliste maltais, actuellement au pouvoir : plusieurs de ses cadres ont été visés par les enquêtes de la journaliste assassinée… et notamment l’entourage familial comme politique du président Joseph Muscat.

“Nous sommes dans une situation où les journalistes meurent dans des explosions, où des milliers de gens sont dans la rue, à remettre en question les compétences des responsables de l’enquête et à se demander pourquoi le Premier ministre n’ a pas répondu à leurs appels”, a commenté l’eurodéputée maltaise du centre-droit, Roberta Metsola

Une situation compromettante pour Malte, qui envenime sa relation avec Bruxelles. Mais pour l’heure, aucune date d’envoi de la mission européenne n’a été définie.