DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak: assaut sur la dernière localité du pays tenue par l'EI (armée)

Vous lisez:

Irak: assaut sur la dernière localité du pays tenue par l'EI (armée)

Irak: assaut sur la dernière localité du pays tenue par l'EI (armée)
Taille du texte Aa Aa
Les troupes irakiennes ont annoncé avoir lancé vendredi l'assaut sur la dernière localité du pays tenue par le groupe Etat islamique (EI), Rawa, dans l'immense province désertique d'Al-Anbar, frontalière de la Syrie. "Les opérations pour libérer Rawa ont commencé à l'aube", a indiqué dans un communiqué le Commandement conjoint des opérations (JOC), qui regroupe l'ensemble des forces gouvernementales et paramilitaires qui combattent l'EI en Irak. Un général de l'armée irakienne, joint par l'AFP sur place, a assuré que la reprise de Rawa serait rapide car "la majorité des combattants de l'EI qui s'y trouvaient se sont enfuis vers la frontière syrienne". De l'autre côté de cette frontière, l'EI est sous le feu des forces du régime syrien dans son dernier fief urbain de Syrie, Boukamal. En 2014, à l'issue d'une percée fulgurante, les jihadistes s'étaient emparés de près d'un tiers du territoire irakien et de vastes territoires en Syrie voisine, proclamant un "califat" à cheval entre ces deux pays. Aujourd'hui, il a été défait dans la quasi-totalité de ces zones. En Irak, seule Rawa échappe encore au contrôle des autorités à Bagdad. La Syrie et l'Irak cherchent à étrangler l'EI dans son dernier carré, dans la moyenne vallée de l'Euphrate, de la province syrienne de Deir Ezzor jusqu'à Rawa.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.